François Sauvadet (UDI-Les Républicains) : « Le FN est arrivé en tête, ce n’est pas une surprise »

Publié le 06/12/2015 - 21:46
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:58

Le premier tour de l'élection en Bourgogne Franche-Comté s'est déroulé ce dimanche 6 décembre 2015. La liste de l'UDI-Les Républicains menée par François Sauvadet a recueilli un score de 23,50% des voix, juste après le FN. Réactions...

08FrancoisSauvadet007.JPG
François Sauvadet ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Via Twitter, François Sauvadet déclare être « inquiet pour l’avenir de ma Région. C’est pour cela que nous allons nous mobiliser à fond durant cette semaine. »

Le candidat appelle « à la responsabilité ceux qui veulent le changement qui ne veulent pas d’une Région FN et qui ne veulent pas du retour de la gauche ».

« Je mesure la responsabilité qui est la mienne. Nous avons une équipe solide et mobilisée ».


Communiqué :

« Je veux tout d’abord remercier les électeurs qui nous ont fait confiance dès le 1er tour de ces élections régionales.

Le Front national est arrivé en tête, ce n’est pas une surprise ; je comprends la colère qui s’est exprimée dans les urnes. Je l’ai entendue.

Le Gouvernement a trompé les Français, le chômage continue de gangréner les familles, le climat d’insécurité progresse, la fiscalité a explosé et nos jeunes peinent à se voir un avenir ici.

Notre liste termine en deuxième position, devant celle du Parti socialiste qui a été légitimement sanctionnée.

Dans ce contexte particulier, je mesure la responsabilité qui est la mienne : celle de rassembler pour éviter le pire à notre région.

Chacun est désormais placé face à ses responsabilités, les citoyens comme nous.

Il n’y aura de notre part aucune gesticulation ni combinaison source de confusion conduisent trop souvent à l’inaction et je souhaite que les choses changent dans notre région. L’équipe que j’ai constituée est solide et je n’ai pas l’intention d’en changer.

Nos engagements et nos priorités pour la Bourgogne Franche-Comté sont clairs : baisse des dépenses de fonctionnement pour investir et pas de hausse des impôts, mobilisation générale pour l’emploi, simplification des normes, aménagement du territoire et intransigeance en matière de sécurité. Ce projet est de nature à rassembler tous les déçus de la gauche et tous ceux qui se sont abstenu ce dimanche.

Désormais, le choix est clair : j’appelle tous ceux qui veulent le changement en Bourgogne Franche-Comté, tous ceux qui veulent éviter de voir le FN prendre la tête de la région, tous ceux qui ne veulent pas du retour d’un PS qui a échoué, à se mobiliser pour notre liste d’union de la droite et du centre.

Dès ce soir, je lance un appel à la responsabilité de tous les bourguignons et tous les francs-comtois. Et je veux aussi m’adresser aux 1 million de citoyens qui n’ont pas été aux urnes. Le vote du 13 décembre va engager le destin de notre Région pour les 6 prochaines années.

Je réunirai les 116 colistiers dès demain après-midi et nous ferons une conférence de presse à 15h.

Mardi, je tiendrai mon premier meeting d’entre-deux-tours à Montbéliard.

Mobilisez-vous pour que vive la démocratie et que vive la Bourgogne Franche-Comté ! »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.98
couvert
le 24/05 à 6h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015.57 hPa
Humidité
87 %

Sondage