Les familles du Doubs connaissent mal les aides pour partir en vacances

Publié le 12/08/2016 - 12:30
Mis à jour le 12/08/2016 - 18:49

L’Union Départementale des Associations Familiales du Doubs a publié une étude en juillet 2016 sur les vacances et les loisirs au sein de la famille. Un constat : les aides publiques et privées sont mal connus des foyers.  maCommune.Info a interrogé Sandrine Eme, en charge de l’enquête à l’UDAF 25.

capture_decran_2016-08-09_a_13.31.31.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

MaCommune : pourquoi avoir décidé de réaliser cette étude ?

Sandrine Eme : "Cette année, la France fête les 80 ans des congés payées c’était donc l’occasion de s’intéresser aux vacances des familles du Doubs. De plus, l’UDAF du Doubs a en son sein de nombreuses associations familiales qui sont mobilisées autour de la question des aides aux vacances et aux temps de loisirs. Le comité de pilotage des enquêtes annuelle a donc opté pour ce thème avec un angle vraiment famille".

Quels sont les impacts des vacances et du temps de loisirs sur la structure familiale ?

S.E. : "Cette enquête met en évidence que les loisirs structurent la vie familiale, d’ailleurs c’est aussi par ce biais-là que s’exerce l’éducation des enfants. En général, les membres de la famille ont des activités hors de la cellule mais suite à notre étude, nous avons pu remarquer que tous appréciaient avoir des moments privilégiés ensemble. Ces temps réguliers permettent de solidifier les liens et de sortir du quotidien parfois stressant. Ce sont 3 000 familles dont les enfants étaient âgés de 3 à 15 ans qui ont été interrogées. Il nous a semblé évident qu’un départ en vacances ou la mise en place de temps de loisirs avec des enfants en dessous de 3 ans n’était pas cohérente. Souvent à ce jeune âge, les parents rencontrent des "contraintes techniques" pour se déplacer. Quant aux jeunes de plus de 15 ans, ils passent en général moins de temps avec leurs familles même pendant les vacances ; c’est le temps de l’émancipation".

La question financière du départ en vacances se pose-elle ?

S.E. : "Concernant les vacances on note qu’à travers l’enquête s’il n’y a pas de départ en vacances, des frustrations et même des tensions naissent entre parents et enfants. En parallèle, on constate que les familles qui partent en séjour sont souvent celles qui pratiquent régulièrement des activités de loisirs ensemble. C’est un peu comme si elles avaient une culture du temps de détente familiale.

32 % des familles qui ont répondu à notre enquête ont indiqué que si elles ne partaient en vacances c’étaient avant tout dû à des difficultés financières. Certaines d’entre elles n’avaient pas voyagé depuis 2 ans.

C’est pourquoi dans notre enquête nous avons aussi demandé aux familles si elles connaissaient certains dispositifs qui permettent aux plus modestes de partir en vacances. Nous nous sommes rendu compte que beaucoup d’entre elles n’étaient pas au courant des aides qui existaient. D’ailleurs les services publics proposent des accompagnements financiers mais le secteur privé aussi avec des comités d’entreprises par exemple. Ces derniers ne sont finalement pas plus connus des familles. Suite à cette étude, nous avons pensé qu'il serait intéressant de travailler sur la notion de centralisation de ces dispositifs."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La prime de Noël de fin d’année pour plus de 73 000 foyers de Bourgogne Franche-Comté

La prime exceptionnelle de fin d’année, dite "prime de Noël", est versée le 13 décembre 2019 sur le compte de 73 372 foyers en Bourgogne Franche-Comté. Seuls les bénéficiaires de certains minimas sociaux comme le RSA, l’allocation de solidarité spécifique et l’allocation équivalent retraite.

Mobilisation des internes en médecine : une centaine de manifestants à Besançon

Le syndicat national des internes en médecine a lancé un préavis de grève nationale depuis le 10 décembre dernier pour une durée illimitée. Une manifestation se déroule depuis 14 heures ce vendredi 13 décembre dans les rues du centre-ville de Besançon pour le "Black Friday des internes. Une centaine de manifestants bat le pavé...

Réforme des retraites : de nouvelles manifestations organisées sur Besançon

"Un nouvel emballage pour son cadeau empoisonné". Voilà comment à Besançon les syndicats CGT FO FSU-Solidaires considèrent les annonces d'Édouard Philippe sur la réforme des retraites. Avant l'appel à la grève et la manifestation du mardi 17 décembre 2019 sur le parking de la gare Viotte, d'autres actions sont prévues, notamment ce jeudi en fin de journée au péage d'École-Valentin.

Manifestation contre la réforme des retraites à Besançon : 3 000 personnes selon la CGT, 2 000 selon la police

Mise à jour à 17h45 • Une nouvelle journée de mobilisation nationale contre la réforme des retraites se déroule mardi 19 décembre 2019 en France y compris à Besançon. Une manifestation réunissant l'intersyndicale, cheminots, Blouses blanches, Gilets jaunes, enseignant-es, etc., a démarré à 14 heures place de la Révolution. Selon la CGT, il y aurait 3 000 manifestants, 2 000 selon la police.

Les internes en médecine en grève illimitée à partir du 10 décembre 2019 : deux manifestations à Besançon

Le syndicat national des internes en médecine lance un préavis de grève nationale à partir de mardi 10 décembre 2019 pour une durée illimitée. Une manifestation est prévue à Besançon à 14 heures le 10 décembre ainsi que le 13 décembre pour le "Black Friday des internes". Une mobilisation importante est attendue.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.05
légère pluie
le 15/12 à 6h00
Vent
6.4 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
79 %

Sondage