Festival de la Paille : une étude pour savoir ce que veulent les festivaliers...

Publié le 15/03/2019 - 15:47
Mis à jour le 15/04/2019 - 15:16

Festivaliers, qui êtes-vous ? •

Au cours de l'édition 2018 du Festival de la Paille, le "Collectif organisation" a fait appel GECE, institut d'étude, de sondage et d'enquête afin de sonder ses festivaliers. Cette enquête a été réalisée auprès de 6 900 festivaliers "dans le but de réaffirmer un projet solide, partagé et solidaire et définir de nouvelles orientations", nous indique-t-on.

PAILLE2018
©CREDITS_VISUAL BREAK MS STUDIO_5
PUBLICITÉ

maCommune.info : Sur quoi porte cette étude ?

Association Collectif Organisation : « L’étude des publics vise à déterminer le profil sociodémographique de notre public, observer la fréquentation du Festival de la Paille, évaluer le niveau de satisfaction de nos actions et connaître les besoins et attentes de notre public. Elle a été réalisée auprès des festivaliers de la 18e édition du Festival avec 6 901 contacts e-mail recueillis.

Et l’étude d’impact économique que nous avons également entrepris mesure le surplus d’activité et de richesses exclusivement généré par la présence du Festival de la Paille sur le territoire. Elle a été réalisée via les réponses des festivaliers et nos données comptables. Ces deux études ont été réalisées par l’agence GECE : institut d’études, de sondages et d’enquêtes basé à Rennes ».

mC : Qu’en est-il ressorti ?

Association Collectif Organisation : « Ces études montrent de beaux résultats et de belles perspectives d’évolution pour le Festival de la Paille et notre association.

Notre public a une moyenne d’âge de 31 ans et est plus féminin (57% de femmes contre 43% d’hommes). Nos festivaliers viennent plus généralement en amis (72%) et en famille (45%). 85% viennent de la région Bourgogne-Franche-Comté et 86% ont envie de revenir sur le territoire pour pratiquer des activités en plein air : du ski alpin (49%), du ski de fond (22%) ou même du VTT (30%). Plus d’un quart de nos festivaliers viennent pour l’ambiance du Festival de la Paille et 63% le recommandent autour d’eux.

Nous avons remarqué quelques volontés de nos festivaliers concernant la programmation (plus de têtes d’affiches et de « pépites » à découvrir), le camping (amélioration de cet espace) ou encore les stands de restauration et de bars (plus de diversité tout en proposant des produits locaux).

Et enfin nous sommes très fiers d’annoncer que 94% de notre public se dit satisfait de l’édition 2018″.

mC : Quel est l’impact économique du festival ?

Association Collectif Organisation : « Quelques chiffres clefs concernant notre impact économique :

  • 1 834 000€ sont dépensés sur le territoire par les festivaliers et l’association Collectif Organisation, organisateurs du Festival de la Paille
  • Un festivalier a dépensé en moyenne 78 € : 28 € dans les commerces du territoire, 31 € en billetterie et 19 € sur les stands du festival
  • Un festivalier rapporte 14 € au territoire (si nous prenons en compte uniquement les festivaliers qui n’habitent pas la Communauté de Communes des Lacs et Montagnes du Haut-Doubs et qui sont venus sur le territoire principalement ou spécialement pour participer au festival).

L’impact économique du Festival de la Paille est de 216 000 € (richesse générée sur le territoire) ».

mC : Comment allez-vous utiliser/exploiter ces données ?

Association Collectif Organisation : « Dans un premier temps avec les résultats de cette étude, en prenant en compte les volontés de notre public, nous allons pouvoir mettre en place des améliorations dès 2019 : agrandissement du camping et nouveauté dans cet espace, programmation de têtes d’affiche, augmentation du nombre de toilettes, plus de stands de restauration de qualité, etc.

Dans un second temps, nous allons nous servir de ces études et des résultats des analyses interne et externe (récoltés suite aux consultations lancées pendant l’année 2018) et analyses économique et financière pour construire une stratégie de développement partagée et un modèle socio-économique durable ».

mC : Pourquoi était-ce nécessaire de la mener ?

Association Collectif Organisation : « Un petit retour en arrière s’impose pour comprendre la nécessité de ces études :

Depuis son installation en 2008 à Métabief, le Collectif organisation n’a cessé de se développer et de rendre le Festival de la Paille toujours plus attrayant, grâce au soutien de nombreux partenaires et à des organisateurs bénévoles très investis tout au long de l’année et sur la période d’exploitation.

En 2016, l’association passe un cap important en créant un premier emploi à temps plein pour assurer les missions clés de coordination et d’administration. Début 2018, les missions liées à la communication sont en grande partie internalisées : c’est la création d’un second emploi à temps plein. On confie également à un professionnel du spectacle une mission de régisseur général (300 h annuel).

Fin 2017, l’association décide d’actualiser son projet associatif et de définir ses grandes orientations à trois ans (2020-2022). Nous nous sommes engagés dans cette démarche avec la volonté d’interroger l’ensemble des parties prenantes du projet : interne (bénévoles, salariés, organisateurs, membre du CA), et externe (avec les partenaires privés, publics, les commerçants). Nous avons également analysé et mis à plat notre modèle socio-économique (ce qui nous a permis de mettre en avant l’utilité sociale du projet), et nous avons analysé notre modèle d’organisation.

Ces travaux n’auraient pu être complets sans prendre en compte l’avis du public, son profil, ses envies, ses besoins. Et sans interroger l’impact de la manifestation sur le territoire.  Participe-t-on au développement de l’économie locale ? Et si oui, comment ? Dans quelle mesure ? …  Ces études s’inscrivent donc dans une démarche globale de développement de notre projet associatif ».

Info +

Festival de la Paille 2019 les 26 et 27 juillet 2019

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.5
légère pluie
le 15/10 à 18h00
Vent
3.575 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %

Sondage