Fièvre catarrhale : " des mesures totalement démesurées" (confédération paysanne)

Publié le 14/11/2017 - 13:59
Mis à jour le 16/11/2017 - 17:32

Pour la Confédération paysanne, les mesures prises suite aux cas de fièvre catarrhale de sérotype 4 découvert sur un veau le 6 novembre 2017 en Haute-Savoie sont "démesurées" et "imposent des contraintes abusives"…

veau.jpg
© Pixabay Zdenet
PUBLICITÉ

Cinq départements(Savoie, de la Haute-Savoie, de l’Ain et du Doubs) sont en zone de protection depuis la découverte du cas de fièvre catarrhale début novembre. Pour la confédération paysanne ces mesures « imposent des contraintes abusives aux éleveurs et en particulier à ceux qui doivent rassembler et rentrer leur troupeau pour l’hiver et sont en zones montagneuses, où les températures baissent vite ».

« Aucun risque pour l’être humain »

« Il faudrait savoir s’il y a d’autres cas et si on peut parler de circulation virale », souligne la confédération qui affirme que cette fièvre ne représente « aucun risque pour l’être humain ». La transmission ne se ferait qu’exclusivement par les moucherons. La période de froid serait d’ailleurs un facteur réduisant la maladie : « le risque de diffusion est très faible », nous précise-t-on.

Le problème de la surproduction

« Les perdants seront encore les éleveurs qui seront obligés de vacciner, sans savoir si cela est utile ou dangereux pour la santé de leurs animaux. Cela sert uniquement à préserver la capacité exportatrice de la France et à conforter un système qui génère surproduction pour les bovins et dépendance aux exports », explique la confédération.

La Confédération paysanne « exige le libre choix de la prophylaxie en fonction du mode de production et du mode de commercialisation « .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

François de Rugy, ministre de la transition écologique a présenté la liste des animaux « nuisibles » pour les trois prochaines années, visible publiquement jusqu'au 27 juin 2019. Et le renard s'y inscrit une nouvelle fois sur la liste des espèces "susceptibles d'occasionner des dégâts", au grand dam de certains collectifs qui militent pour sa protection...

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

en images • Dimanche 16 juin 2019, en marge du festival outdoor "Grandes heures Nature", l’association nationale du cheval comtois (ANCTC) a fêté 100 ans après - jour pour jour - la création du syndicat du cheval comtois. Une soixantaine de chevaux est partie de Micropolis pour rejoindre le centre-ville de Besançon.

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

publi-info • Un lac majestueux sous vos fenêtres, d’innombrables balades en pleine nature à proximité et puis un  "Hôtel Spa" doté d’une piscine intérieure chauffée, d’un hammam d’un sauna, et d’un centre de soins Cinq Mondes ne vous posez plus de questions : vous êtes à Malbuisson dans l’Hôtel Spa « Les Rives Sauvages ».

Redécouvrez la Loue et le Doubs avec les stand up paddle Décathlon

Redécouvrez la Loue et le Doubs avec les stand up paddle Décathlon

publi-info • Le soleil arrive enfin et toute l’équipe du rayon glisse de Décathlon trépigne d’impatience à l’idée de vous faire tester ses produits ! Bouées, ballons, tubas mais pas que. Cet été, on innove et on part à la découverte du Doubs et de la Loue à bord d’un stand-up paddle !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.34
partiellement nuageux
le 19/06 à 0h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1012.44 hPa
Humidité
74 %

Sondage