Alerte Témoin

Fièvre catarrhale : " des mesures totalement démesurées" (confédération paysanne)

Publié le 14/11/2017 - 13:59
Mis à jour le 16/11/2017 - 17:32

Pour la Confédération paysanne, les mesures prises suite aux cas de fièvre catarrhale de sérotype 4 découvert sur un veau le 6 novembre 2017 en Haute-Savoie sont "démesurées" et "imposent des contraintes abusives"…

veau.jpg
© Pixabay Zdenet

Cinq départements(Savoie, de la Haute-Savoie, de l’Ain et du Doubs) sont en zone de protection depuis la découverte du cas de fièvre catarrhale début novembre. Pour la confédération paysanne ces mesures "imposent des contraintes abusives aux éleveurs et en particulier à ceux qui doivent rassembler et rentrer leur troupeau pour l’hiver et sont en zones montagneuses, où les températures baissent vite".

"Aucun risque pour l'être humain"

"Il faudrait savoir s’il y a d’autres cas et si on peut parler de circulation virale", souligne la confédération qui affirme que cette fièvre ne représente "aucun risque pour l'être humain". La transmission ne se ferait qu'exclusivement par les moucherons. La période de froid serait d'ailleurs un facteur réduisant la maladie : "le risque de diffusion est très faible", nous précise-t-on.

Le problème de la surproduction

"Les perdants seront encore les éleveurs qui seront obligés de vacciner, sans savoir si cela est utile ou dangereux pour la santé de leurs animaux. Cela sert uniquement à préserver la capacité exportatrice de la France et à conforter un système qui génère surproduction pour les bovins et dépendance aux exports", explique la confédération.

La Confédération paysanne "exige le libre choix de la prophylaxie en fonction du mode de production et du mode de commercialisation ".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution aquatique : « La faune et la flore sont-elles prises en compte ou uniquement la santé humaine ? » (Sos Loue et Rivières)

Le 17 septembre 2020, nous vous parlions d'une importante quantité de produits qui s'était répandue dans la Brême sur la commune de Scey-Maizière. Une semaine après, peu d'éléments ont été communiqués sur la situation. Sos Loue et Rivières Comtoises s'inquiète de l'impact de ce dernier sur la faune et la flore.

Un loup particulièrement agressif abattu dans les Vosges

Un loup "au comportement atypique", capable de s'en prendre à des bovins et même d'entrer directement dans des bâtiments d'élevage, a été abattu après plus de 20 attaques mortelles, dans la nuit de mardi à mercredi sur la commune du Val d'Ajol (Vosges), a-t-on appris de sources préfectorales.

Journée nationale de la qualité de l’air ce mercredi

Comment préserver l'air ? • Ce 16 septembre 2020 se tient la 6° édition de la « Journée nationale de la Qualité de l’Air », organisée par le Ministère de la Transition écologique, en partenariat avec le réseau national des Associations Agréées pour la Surveillance de la Qualité de l’Air (AASQA).

Bourgogne : les professionnels attendent un millésime 2020 « remarquable »

Le millésime 2020 s'annonce "remarquable" en Bourgogne, selon l'interprofession, qui s'est félicité jeudi de la bonne résistance de ses vins à l'export malgré un contexte économique mondial difficile, aggravé par la crise sanitaire. En terme de volume, bien que la pluviométrie cet été a été "minimale", les viticulteurs prévoient une année "autour de la moyenne", après une très faible récolte en 2019 dûe aux aléas climatiques.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     10.5
    légère pluie
    le 26/09 à 15h00
    Vent
    2.91 m/s
    Pression
    1007 hPa
    Humidité
    53 %

    Sondage