Flixbus : une progression de 45% en Bourgogne Franche-Comté depuis le 1er janvier 2018

Publié le 28/06/2018 - 15:54
Mis à jour le 28/06/2018 - 17:22

A l’occasion de la fin officielle du calendrier du mouvement de gre?ve perle?e dans les transports ce jeudi 28 juin 2018, FlixBus dresse son bilan du 1er semestre 2018. Une pe?riode porte?e par deux e?le?ments auxquels l’ope?rateur de transport a pu re?pondre : un e?le?ment pre?visible, celui de l’augmentation de l’offre et un e?le?ment impre?visible, celui d’un mouvement de gre?ve ine?dit dans les transports.

dsc_2753.jpg
dsc_2753.jpg
PUBLICITÉ

Quand la demande rencontre l’offre : 55% des re?servations en plus sur le 1er semestre 2018 compare? au 1er semestre 2017, soit 1,2 million de passagers supple?mentaires. 

Entre le 1er semestre 2017 et le 1er semestre 2018, le constat est sans appel : avec plus de 3,3 millions de passagers transporte?s en France, FlixBus constate une progression de 55% des re?servations, soit plus d’1,2 million de passagers transporte?s supple?mentaires. 

La progression est de 45% pour la Bourgogne-Franche-Comte?. Deux facteurs comple?mentaires permettent de l’expliquer : 

  • Une demande qui a connue un pic exceptionnel au cours du printemps, porte?e par la gre?ve perle?e ;
  • Un re?seau, en progression constante trimestre apre?s trimestre, qui est le plus important du secteur.

En seulement un semestre, FlixBus aura transporte? autant de passagers en France que sur l’ensemble de l’anne?e 2016.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bus immobilisé rue de la République : cinq lignes perturbées à Besançon sur le réseau Ginko

fin de perturbation à 16h05 • Un bus est tombé en panne peu avant 15h à l'angle de la rue de la République et de la rue des Granges. La place du 8 septembre est inaccessible.  Le réseau Ginko subit des perturbations sur les lignes de bus L3, L4, L6, 10 et "Ginko Citadelle", la circulation est perturbé dans le secteur.

Un « RIP » contre la privatisation d’ADP

Initiative inédite et alliage rare de parlementaires, contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP): l'opposition a enclenché mardi un "référendum d'initiative partagée" (RIP) pour tenter d'empêcher le gouvernement de vendre "la poule aux oeufs d'or" avec sa loi Pacte. Le sénateur PS du Doubs Maryial Bourquin dénonce "le symbole d'un capitalisme de connivence, une vente par pure ide?ologie". 

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 12.01
ciel dégagé
le 20/04 à 21h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1022.316 hPa
Humidité
78 %

Sondage