Grève Ginko : la CGT et la CFDT appellent désormais à la grève pour les salaires

Publié le 11/04/2016 - 16:24
Mis à jour le 11/04/2016 - 21:26

Le mouvement entamé le 31 mars pour réclamer le retrait de la loi travail se poursuit. Chaque jour, une cinquantaine de conducteurs se mobilisent. La plupart arrêtent leur service durant 59 minutes. À partir de ce mercredi 13 avril 2016, la CGT rejoint le mouvement toujours contre la loi El Khomri, mais avec une nouvelle revendication salariale. Les syndicats réclament une hausse de 5 % 

 ©
©

Pourquoi ils font grève…

Ça continue. La grève sur les lignes urbaines Ginko se poursuit. "Nous sommes 350 personnels au total pour environ 200 conducteurs par jour sur le réseau" explique le délégué CFDT chez Besançon Mobilités.  "Quotidiennement, on compte une cinquantaine de grévistes, c'est environ un quart des conducteurs qui  sont en grève actuellement..."

 La CGT rejoint la CFDT à partir de mercredi

Chaque jour, près de cinq  conducteurs font grève pour une demi-journée. Un à deux à la journée. Les autres débrayent durant 59 minutes. Pour ces arrêts d'une heure, la direction a décidé de porter l'affaire devant la justice. Ce lundi 11 avril à 14h30, le tribunal de grande instance de Besançon a jugé la demande irrecevable.

Par ailleurs,  la CGT a décidé d'entrer dans le mouvement à partir de ce mercredi. Les syndicats réclament toujours le retrait de la loi travail, mais une revendication salariale vient s'ajouter. "Nous demandons, comme les administratifs en 2011 et jusqu'aux agents de contrôle en 2015,  l'augmentation du coefficient conducteur, ou au moins qu'une part des primes soit désormais intégrée au salaire, ce qui est plus avantageux pour la retraite ou le 13e mois. 

Une grève incompréhensible pour la Fnaut

Cette grève dure, mais surtout elle agace l' Association des Usagers des Transports de l' Agglomération Bisontine (AUTAB) et de la Fédération Nationale des Associations d' Usagers des Transports (FNAUT FC) qui ne comprennent pas cette inertie. "La motivation d' une grève et les moyens déployés pour en sortir sont des conditions pour que les usagers en acceptent les conséquences, mais une fois de plus on est loin de ce schéma dans le conflit social qui perturbe le réseau Ginko urbain" explique Patrick Noblet, président de la Fnaut dans un communiqué. "Un service minimum et ses prévisions impactés par des arrêts de travail de 59 minutes ne peuvent que provoquer l'incompréhension et la colère des usagers qui ne peuvent plus compter sur leur réseau de transport public…"

Programme de circulation 

LUNDI 11, MARDI 12 ET MERCREDI 13 AVRIL

  • Les lignes de bus&tram 1 à 27 circuleront de 4h40 à 1h avec quelques perturbations.
  • Certains conducteurs grévistes peuvent s'arrêter durant 59 minutes au cours de leur service. Dans ce cas, les voyageurs seront invités à descendre du véhicule.
  • Les lignes 25, 26 et 30 à 94 circuleront normalement. 
  • Les horaires sur réservations des lignes périurbaines circuleront normalement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Journée mondiale de solidarité pour la migraine : zoom sur le traitement de la maladie en Bourgogne – Franche-Comté

Le 21 juin 2024, comme tous les ans, c’est la journée mondiale de solidarité pour la migraine. Pour l’occasion, l’association La Voix des migraineux et l’institut de sondage Opnion Way, ont soutenu une initiative de la société pharmaceutique Pfizer. Ainsi, plus de 4.000 personnes en France ont été interrogées sur le thème des migraines, laissant apparaitre des différences selon les régions…

Le Rassemblement national, un programme “au service des plus riches” ?

À dix jours du premier tour des élections législatives, l’intersyndicale a souhaité tenir une conférence de presse jeudi 20 juin 2024 à Besançon afin d’apporter son point de vue sur la situation. Elle a notamment voulu rappeler les mesures contre lesquelles l’extrême droite s’est opposée…

Marche des croquettes à Besançon : un kilomètre parcouru, un repas offert aux animaux des refuges

C’est en soutien aux refuges accueillant les animaux abandonnés que l’association Lianes (Lien avec l’animal et contre l’exclusion sociale), organise une marche solidaire : la Marche aux croquettes. A l’initiative de Solidarité Peuple Animal, ellese déroulera mercredi 3 juillet 2024.

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Problèmes de management : nouvel appel à la grève aux musée des Arts et du Temps à Besançon

Après un premier mouvement de grève le 12 avril dernier, des agents des musées des Arts et du Temps de Besançon se mettront de nouveau en grève vendredi 31 mai 2024. Malgré des signalements à des élues de la maire concernant des problèmes de management de la part de leur directrice, les syndicats déplorent leur inaction.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Audiovisuel public en grève : ”Un danger majeur pour la pérennité de la radio de service public”

Un appel général à la grève a été lancé par les syndicats de l’audiovisuel public jeudi 23 et vendredi 24 mai 2024 contre la réforme de l’audiovisuel public votée au Sénat en juin 2023 qui consiste notamment à faire fusionner les médias publics.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 14.23
pluie modérée
le 22/06 à 9h00
Vent
2.66 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
93 %