Grève Ginko : la CGT et la CFDT appellent désormais à la grève pour les salaires

Publié le 11/04/2016 - 16:24
Mis à jour le 11/04/2016 - 21:26

Le mouvement entamé le 31 mars pour réclamer le retrait de la loi travail se poursuit. Chaque jour, une cinquantaine de conducteurs se mobilisent. La plupart arrêtent leur service durant 59 minutes. À partir de ce mercredi 13 avril 2016, la CGT rejoint le mouvement toujours contre la loi El Khomri, mais avec une nouvelle revendication salariale. Les syndicats réclament une hausse de 5 % 

dsc_9569.jpg
© damien poirier

Pourquoi ils font grève…

PUBLICITÉ

Ça continue. La grève sur les lignes urbaines Ginko se poursuit. « Nous sommes 350 personnels au total pour environ 200 conducteurs par jour sur le réseau » explique le délégué CFDT chez Besançon Mobilités.  « Quotidiennement, on compte une cinquantaine de grévistes, c’est environ un quart des conducteurs qui  sont en grève actuellement... »

 La CGT rejoint la CFDT à partir de mercredi

Chaque jour, près de cinq  conducteurs font grève pour une demi-journée. Un à deux à la journée. Les autres débrayent durant 59 minutes. Pour ces arrêts d’une heure, la direction a décidé de porter l’affaire devant la justice. Ce lundi 11 avril à 14h30, le tribunal de grande instance de Besançon a jugé la demande irrecevable.

Par ailleurs,  la CGT a décidé d’entrer dans le mouvement à partir de ce mercredi. Les syndicats réclament toujours le retrait de la loi travail, mais une revendication salariale vient s’ajouter. « Nous demandons, comme les administratifs en 2011 et jusqu’aux agents de contrôle en 2015,  l’augmentation du coefficient conducteur, ou au moins qu’une part des primes soit désormais intégrée au salaire, ce qui est plus avantageux pour la retraite ou le 13e mois. 

Une grève incompréhensible pour la Fnaut

Cette grève dure, mais surtout elle agace l’ Association des Usagers des Transports de l’ Agglomération Bisontine (AUTAB) et de la Fédération Nationale des Associations d’ Usagers des Transports (FNAUT FC) qui ne comprennent pas cette inertie. « La motivation d’ une grève et les moyens déployés pour en sortir sont des conditions pour que les usagers en acceptent les conséquences, mais une fois de plus on est loin de ce schéma dans le conflit social qui perturbe le réseau Ginko urbain » explique Patrick Noblet, président de la Fnaut dans un communiqué. « Un service minimum et ses prévisions impactés par des arrêts de travail de 59 minutes ne peuvent que provoquer l’incompréhension et la colère des usagers qui ne peuvent plus compter sur leur réseau de transport public…« 

Programme de circulation 

LUNDI 11, MARDI 12 ET MERCREDI 13 AVRIL

  • Les lignes de bus&tram 1 à 27 circuleront de 4h40 à 1h avec quelques perturbations.
  • Certains conducteurs grévistes peuvent s’arrêter durant 59 minutes au cours de leur service. Dans ce cas, les voyageurs seront invités à descendre du véhicule.
  • Les lignes 25, 26 et 30 à 94 circuleront normalement. 
  • Les horaires sur réservations des lignes périurbaines circuleront normalement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

HLM du Grand Besançon et SAIEMB : une mobilisation contre la fusion prévue ce mercredi

Le projet de fusion entre l'office public HLM de Grand Besançon Habitat et la société d'économie mixte SAIEMB sera à l'ordre du jour de la réunion du conseil d'administration de Grand Besançon Habitat (GBH) ce mercredi 5 juin 2019. Aussi, une mobilisation est prévue en amont de cette dernière à 16h00 au 6 rue André boulloche à Besançon.

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Marche pour le climat : 450 jeunes mobilisés ce vendredi à Besançon

Les Eco’lié.e.s, (collectif de lycéens, collégiens et étudiants) suite à l’initiative de l’ECOllectif du 15 mars, effectuent une marche pour le climat ce vendredi 24 mai 2019 à Besançon. Le top départ a été donné à 10h30, Place de la Révolution. Des rassemblements s'étaient formés au préalable devant les établissements scolaires.

Crèches : les 3/4 des agents en grève ce jeudi à Besançon

Crèches : les 3/4 des agents en grève ce jeudi à Besançon

MIS A JOUR • Le syndicat FO communaux de Besançon appelle les agents de la Direction Petite Enfance de la ville de Besançon à une journée de grève jeudi 23 mai 2019 dans le cadre d'une journée d'action nationale contre la réforme de la loi fixant les conditions des modes de garde. Un rassemblement est organisé à 14h esplanade des droits de l'homme. 152 sur 200 agents de la petite enfance se sont déclarés grévistes, selon FO.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.17
ciel dégagé
le 18/06 à 3h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1015.86 hPa
Humidité
94 %

Sondage