Grève Ginko : l'union des commerçant de Besançon lance un appel aux élus

Publié le 23/11/2017 - 14:57
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:24

Les administrateurs de l’union des commerçants de Besançon (UCB) s'inquiètent des préavis de grève qui perdurent depuis trois mois le samedi  sur le réseau urbain Ginko et qui va impacter l'activité commerciale du centre-ville.

gopr0405.jpg
©damien
PUBLICITÉ

On sent une pointe d’exaspération à l’UCB. Le mouvement de grève reconduit tous les samedis depuis le 27 août devrait s’amplifier avec des perturbations  supplémentaires annoncées pour les dimanches 10, 17, 24 et 31 décembre 2017. L’union des commerçants note que si les lignes impactées ne desservent pas forcément le centre-ville, elles nuisent aux correspondances avec le tramway et que c’est tout le réseau qui en souffre. « On peut d’ailleurs s’interroger sur le choix du samedi et la vraie raison de cette grève quand on sait qu’elle n’a pas lieu un jour férié comme le samedi 11 novembre dernier… »

UCB : « La baisse de fréquentation le samedi est maintenant indiscutable… »

 « Cette grève, au-delà de son incidence sur l’activité commerciale, pénalise aussi l’image du centre- ville, qui apparait comme inaccessible aux yeux des consommateurs ou difficile d’accès, même si les transports en commun ne sont pas le seul moyen d’accéder au centre-ville » regrette l’union des commerçants de Besançon pour qui la baisse de fréquentation le samedi est désormais « indiscutable et sans appel » ?

À l’approche des fêtes de fin d’année, estimant qu’il n’est pas raisonnable de laisser cette situation durer indéfiniment, l’UCB fait appel aux élus et espère qu’une solution puisse être trouvée rapidement. « Les commerçants ne souhaitent pas revivre les journées de grève de décembre 2015, qui ont profondément affecté les commerces… »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

Au Crédit Agricole, le sport comme école de la vie

publi-info • Le Crédit Agricole est une banque solidement ancrée dans les territoires et la Franche-Comté ne fait évidemment pas exception à cette règle. De ce fait, et de longue date, l’établissement bancaire s’est naturellement investi dans des activités sportives, parce que c’est une école de vie porteuse de valeurs allant de l’humilité au goût de l’effort.

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Besançon, à vous de construire le bonheur qui va avec…

Les 3 B • En devenant communauté urbaine au 1er juillet 2019, le Grand Besançon passe un cap et se dote d'une marque d'attractivité déclinable par les différents acteurs publics et privés du territoire qui ont participé à sa co-construction : "Besançon, Boosteur de bonheur", plus qu'une promesse mais un véritable art de vivre à la bisontine que les différents acteurs locaux vont s'approprier

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.58
couvert
le 24/06 à 18h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1016.16 hPa
Humidité
76 %

Sondage