Indemnités des élus régionaux : François Sauvadet "n'est pas la roue de secours de Sophie Montel"

Publié le 27/02/2016 - 10:02
Mis à jour le 27/02/2016 - 16:45

Dans un communiqué du vendredi 26 février 2016, François Sauvadet (UDI), président du Conseil départemental de Côte-d'Or et conseiller régional, s'est dit "très surpris que Sophie Montel, présidente du FN au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, s'adresse à moi pour convoquer une session extraordinaire sur la question des indemnités des élus régionaux".

francois-sauvadet.jpg
François Sauvadet a eu 62 ans le 20 avril ©côte d'or.fr
PUBLICITÉ

Contre la hausse des indemnités

« La majorité a aujourd’hui décidé de ne pas revenir sur l’augmentation des indemnités des élus, j’en prends acte et je le regrette tout en rappelant que seul le groupe de l’Union des Républicains, de la Droite et du Centre que je préside a voté contre. Et ce n’est pas une session extraordinaire qui permettra de contrer la décision de la majorité de l’assemblée régionale » a déclaré François Sauvadet à propos de la polémique sur la hausse des indemnités des élus régionaux

3,3 M d’€ en moins pour l’agriculture

Pour le président du conseil départemental de Côte-d’Or, l’argent dépensé pour les élus régionaux aurait pu bénéficier aux agriculteurs en crise « cela va se traduire par une note de 3,3 M d’€ pour les bourguignons et les francs-comtois. Cette somme aurait été bien plus utile au monde agricole qui traverse une crise sans précédent« .

François Sauvadet a conclu en arguant, que « Sophie Montel ne compte pas sur moi pour lui servir de roue de secours et l’aider à faire oublier qu’elle s’est abstenue sur cette augmentation injustifiée« .

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.73
partiellement nuageux
le 25/06 à 6h00
Vent
0.59 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
77 %

Sondage