Alerte Témoin

Ingénieur(e)s de l'ENSMM : '9 diplômés sur 10 en activité'

Publié le 25/06/2018 - 10:44
Mis à jour le 25/06/2018 - 12:05

Les résultats de la 26 ème enquête de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), sur l’insertion des jeunes diplômés des grandes écoles, ont été rendus public ce 19 juin 2018 à Paris. Ils confirment un retour vers le plein-emploi pour les ingénieur(e)s l'École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) de la promotion 2017 avec 9 diplômés sur 10 en activité, moins de 6 mois après leur diplôme. Le taux net d’emploi atteint ainsi son plus haut niveau depuis 2010. Voici un point sur l'emploi pour l'ENSMM…

PUBLICITÉ

L’emploi des ingénieur(e)s ENSMM dans la région Bourgogne-Franche-Comté s’élève à 26,5 %, selon l'étude qui précise que 3 % des ingénieurs ENSMM se sont lancés dans la création ou la reprise d’entreprise contre 2,3 % au niveau national.

À l'international…

Résistant à la tendance nationale, l’emploi à l’international des ingénieur(e)s ENSMM repart et progresse de près de 4 points à 16 % (9,9 % au niveau national) avec trois-quarts des emplois localisés en Suisse, confirmant ainsi la reprise des emplois dans le domaine du Luxe (+3 points).

Différence femmes-hommes ?

Contrairement à la tendance nationale, les inégalités entre les hommes et les femmes en matière d’insertion professionnelle sont moins marquées pour l’ENSMM. Si le taux net d’emploi est favorable aux hommes (5 points d’écart), les femmes égalent les hommes pour le statut de cadre et surtout leur part d’emplois en CDI est supérieure de 3 points, à hauteur de 87,5 %. De même, si les inégalités salariales subsistent en France, la tendance est inversée à l’international d’autant plus que 20 % des femmes en activité professionnelle s‘expatrient contre 15 % pour les hommes.

L'emploi après l'apprentissage

Sur les 16,5 % ayant répondu à l’enquête, le taux net d’emploi est de 95,5 % pour les ingénieur(e)s issu(e)s de la formation par apprentissage. Ils sont par ailleurs, 50 % à avoir été embauché(e)s dans leur entreprise d’accueil, leur permettant ainsi de trouver un emploi dès l’obtention du diplôme.

Les secteurs qui recrutent le plus 

Secteur privilégié des ingénieur(e)s ENSMM, l’industrie des transports représente 37 % des emplois avec cette année, une part égale de l’automobile (16 %) et de l’aéronautique & spatial (16 %), devant le naval & ferroviaire (5 %).
Faits notoires, le secteur de la métallurgie et de la fabrication de produits métalliques est en pleine reprise, progressant de 11 points à 19 % alors que l’industrie et les services des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) effectuent une percée remarquée à 6,5 %.

Info +

  • École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques - 26, rue de l'Épitaphe - 25030 Besançon 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Création d’un parc naturel régional du « Doubs horloger »

Au lendemain du quatrième Conseil de défense écologique (CDE)Sibeth Ndiaye la porte - parole du Gouvernement se rend ce jeudi 13 février 2020 dans le Doubs. Elle se rendra notamment sur le site du nouveau parc régional du Doubs Horloger, qui contribuera à atteindre l’objectif de 30% d’aires protégées sur terre d’ici 2022…

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.74
couvert
le 21/02 à 9h00
Vent
0.87 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
75 %

Sondage