Ingénieur(e)s de l'ENSMM : '9 diplômés sur 10 en activité'

Publié le 25/06/2018 - 10:44
Mis à jour le 25/06/2018 - 12:05

Les résultats de la 26 ème enquête de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE), sur l’insertion des jeunes diplômés des grandes écoles, ont été rendus public ce 19 juin 2018 à Paris. Ils confirment un retour vers le plein-emploi pour les ingénieur(e)s l'École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) de la promotion 2017 avec 9 diplômés sur 10 en activité, moins de 6 mois après leur diplôme. Le taux net d’emploi atteint ainsi son plus haut niveau depuis 2010. Voici un point sur l'emploi pour l'ENSMM…

PUBLICITÉ

L’emploi des ingénieur(e)s ENSMM dans la région Bourgogne-Franche-Comté s’élève à 26,5 %, selon l’étude qui précise que 3 % des ingénieurs ENSMM se sont lancés dans la création ou la reprise d’entreprise contre 2,3 % au niveau national.

À l’international…

Résistant à la tendance nationale, l’emploi à l’international des ingénieur(e)s ENSMM repart et progresse de près de 4 points à 16 % (9,9 % au niveau national) avec trois-quarts des emplois localisés en Suisse, confirmant ainsi la reprise des emplois dans le domaine du Luxe (+3 points).

Différence femmes-hommes ?

Contrairement à la tendance nationale, les inégalités entre les hommes et les femmes en matière d’insertion professionnelle sont moins marquées pour l’ENSMM. Si le taux net d’emploi est favorable aux hommes (5 points d’écart), les femmes égalent les hommes pour le statut de cadre et surtout leur part d’emplois en CDI est supérieure de 3 points, à hauteur de 87,5 %. De même, si les inégalités salariales subsistent en France, la tendance est inversée à l’international d’autant plus que 20 % des femmes en activité professionnelle s‘expatrient contre 15 % pour les hommes.

L’emploi après l’apprentissage

Sur les 16,5 % ayant répondu à l’enquête, le taux net d’emploi est de 95,5 % pour les ingénieur(e)s issu(e)s de la formation par apprentissage. Ils sont par ailleurs, 50 % à avoir été embauché(e)s dans leur entreprise d’accueil, leur permettant ainsi de trouver un emploi dès l’obtention du diplôme.

Les secteurs qui recrutent le plus 

Secteur privilégié des ingénieur(e)s ENSMM, l’industrie des transports représente 37 % des emplois avec cette année, une part égale de l’automobile (16 %) et de l’aéronautique & spatial (16 %), devant le naval & ferroviaire (5 %).
Faits notoires, le secteur de la métallurgie et de la fabrication de produits métalliques est en pleine reprise, progressant de 11 points à 19 % alors que l’industrie et les services des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) effectuent une percée remarquée à 6,5 %.

Info +

  • École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques – 26, rue de l’Épitaphe – 25030 Besançon 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 29.76
couvert
le 20/07 à 15h00
Vent
5.4 m/s
Pression
1014.2 hPa
Humidité
39 %

Sondage