Insolite : Google offre à Montélimar une statue de son android en "Nougat"

Publié le 21/09/2016 - 15:58
Mis à jour le 21/09/2016 - 15:58

Avez-vous déjà vu une statue en nougat ? C’est chose faite ! Google a inauguré ce mercredi 21 septembre 2016 la statue de son Bugdroid, emblème du groupe américain à Montélimar. La cause : la version 7.0 de son système d’exploitation porte le nom de "Nougat". Un nom qui n’est pas passé dans l’oreille d'un sourd…

 ©
©

INSOLITE

Une statue de Bugdroid, emblème du groupe américain Google, a été inaugurée mercredi à Montélimar dans la Drôme, pour célébrer la nouvelle version du son système d'exploitation, l'Android 7.0 "Nougat". Chaque version d'Android - le "moteur" qui permet aux ordinateurs et téléphones portables de fonctionner - porte un nom de confiserie, choisi par les internautes.

Google présente son "Nougat"


Depuis le 30 juin, la version 7.0 du système d'exploitation du groupe américain porte le nom de "Nougat", une spécialité au miel et aux amandes dont Montélimar est la capitale mondiale. Le robot de plastique vert, de 1,98 mètre de haut pour 110 kilogrammes, étreignant une barre de nougat, a été installé sur le parvis de la mairie de Montélimar.

Le maire de Montélimar attentif à "Nougat"

Le choix du nom de "Nougat" n'avait pas échappé au député-maire de Montélimar, Franck Reynier (UDI), qui avait décidé d'écrire au PDG du géant américain accompagnant, bien sûr, sa missive d'une boîte de nougats. Après des discussions tout l'été, Google France a donc décidé d'offrir à Montélimar un "Bugdroid", la même statue que celle installée à Mountain View, siège de la multinationale.  "Il y avait jusqu'alors deux vecteurs de promotion pour le nougat: D'abord, Emile Loubet, le président de la République (un ancien maire de la ville), qui en distribuait lors de ses déplacements officiels. Puis, les bouchons et la route des vacances... Aujourd'hui, il y aura également Google", a lancé Franck Reynier devant quelque 2.000 personnes.

Un mariage de l’innovation et de la tradition

"Nous marions la tradition et l'innovation, dans un contexte où l'économie numérique est de plus en plus présente. Nous allons également nous adresser à une population plus connectée", a-t-il ajouté. L'élu espère également nouer des partenariats avec Google pour accroître le dynamisme économique du territoire. Des coaches Google ont d'ailleurs rencontré cette semaine des commerçants de Montélimar afin de les sensibiliser au numérique. Et Google ne s'arrêtera pas là puisqu'il a passé une commande auprès des nougatiers de Montélimar afin d'en offrir lors d'autres événements Google dans le monde. "La société Nougat Chabert et Guillot a notamment produit pour Google 4.500 nougats en forme d'Android", poursuit-on à la mairie.

La directrice de Google France, chevalier de la confrérie du nougat

Quant à la directrice des relations institutionnelles de Google France, Élisabeth Bargès, elle a été intronisée chevalier de la confrérie du nougat. De nombreuses animations sont aussi proposées tout au long de la journée au grand public. L'éclair ou le petit four s'étaient déjà illustrés dans des versions précédentes d'Android, aux côtés des plus américains donuts, cupcakes et autres marshmallows...

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Nouvelle gouvernance et nouvelles ambitions pour la Vallée de l’énergie

Lundi 22 novembre 2021, le conseil d’administration de la Vallée de l’Energie a renouvelé ses instances de gouvernance. EDF prend la présidence de l’association qui a été confiée à Alain Daubas, d’EDF Bourgogne-Franche-Comté. Il succède à  Jean-Luc Habermacher, de General Electric. Le CA a ensuite élu au poste de vice-président Damien Delmont, dirigeant de la société 3DLM, ainsi que douze membres au bureau exécutif.

Noël à Besançon : des décorations lumineuses particulièrement écolo

Une entreprise qui a développé une matière 100 % biosourcée, fabriquée en circuit court en France, Greenfib, s'est associée à Leblanc Illuminations, concepteur d'éclairage et de décorations lumineuses, pour développer des décorations de Noël éco-responsables dans les villes de Besançon et Bordeaux, a-t-on appris ce mercredi 24 novembre.

La fondation Desperados commande 200 oeuvres à 4 artistes bisontins

Du 15 novembre au 12 décembre 2021, la Fondation Desperados pour l’Art Urbain reconduit son projet « Impressions partagées » pour une deuxième saison. L’opération, qui concerne Besançon du 29 novembre au 5 décembre, met en lumière le travail de quatre artistes : Justine Cadoual, Clown, Simone Découpe et Saturn, les invitant à créer une oeuvre originale, sérigraphiée en 65 exemplaires et offerts au grand public sur réservation, via le site web de la Fondation Desperados.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.35
nuageux
le 30/11 à 6h00
Vent
2.4 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
93 %

Sondage