ISF : Éric Alauzet est pour l'IFI en défendant "la nécessité d'une mission de suivi et d'évaluation"

Publié le 19/10/2017 - 12:05
Mis à jour le 17/04/2019 - 14:15

Dans le cadre du marathon budgétaire qui a débuté il y a une semaine en commission des finances, Éric Alauzet, député En Marche du Doubs, est pour la mise en place de l'impôt sur la fortune immobilière (IFI) remplaçant l'impôt sur la fortune (ISF). Il a soutenu un amendement en projet de loi de finances sur la nécessité d'une mission de suivi et d'évaluation visant à mesurer ses impacts économiques de ce remplaçement.

 ©
©

La suppression progressive de la taxe d’habitation, la suppression des cotisations salariales remplacée par une hausse de la CSG ou encore la transformation de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) en un impôt sur la fortune immobilière (IFI) : seuls les biens immobiliers seront taxables. Ne seraient donc plus comptabilisés les assurances vie, les portefeuilles de valeurs mobilières, etc. 

"Une attention particulière sera portée aux effets de la mesure" 

Alors que des parlementaires demandent de rendre public (Tribune, pétition…) "l’impact de sa politique fiscale et budgétaire en faveur des Français les plus aisés", Éric Alauzet rappelle qu’il a déposé et défendu le 12 octobre dernier un amendement en Projet de loi de Finances, sur la nécessité d’une mission de suivi et d’évaluation visant à mesurer ses impacts économiques et sociaux sur le remplacement de l’impôt sur la fortune (ISF) par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) et "une attention particulière sera portée aux effets de la mesure en terme d’investissement dans les entreprises et de répartition des richesses".

"Cette évaluation apaisera le débat"

 Le député du Doubs explique "Je n’ai pas d’inclinaison naturelle en faveur du nouveau dispositif (…). Nous parions que substituer l’IFI à l’ISF aura un effet favorable sur l’économie française, qui manque de capitaux pour investir et innover, mais nous n’en avons pas la certitude. L’évaluation de la mesure est donc indispensable dans la ligne de l’action que veut mener le président de la République, et prévoir cette évaluation apaisera le débat, si l’on est capable de prendre des risques, mais aussi d’évaluer les résultats obtenus et d’avoir le courage de revenir le cas échéant sur une décision et de modifier ce qui doit l’être. Tel est le sens de l’amendement".

L’amendement a été adopté en commission des finances.

 (communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.

Pass sanitaire obligatoire dans la restauration : quelle organisation à la Brasserie du commerce à Besançon ?

À partir du 1er août, le pass sanitaire sera indispensable pour se rendre dans les restaurants, les bars, les cafés, les brasseries… Pierre-Antoine Clément, gérant de la Brasserie du commerce à Besançon nous explique comment il compte appliquer cette obligation avec son équipe et nous confie aussi ses craintes.

Investissement du Grupo Antolin à Besançon : une nouvelle relayée par l’Elysée

#ChooseFrance • Dans le cadre de la quatrième édition de "Choose France", le chef de l’Etat avait réuni le 28 juin 2021 quelque 120 dirigeants de groupes étrangers afin de promouvoir la France. C’est dans cette dynamique que le Groupe Antolin a investi 34 millions d’euros à Besançon l’année dernière. Une information que l’Elysée n’a pas manqué de relayer…

Pass sanitaire : seuls les grands centres commerciaux seront concernés, selon Bruno Le Maire

Seuls les centres commerciaux d'une superficie supérieure à 20.000 mètres carrés devraient être concernés par l'obligation de contrôler le pass sanitaire à partir de début août, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans le Journal du Dimanche.Dans le Doubs, les centres commerciaux de Châteaufarine et d’Ecole-Valentin, hors leurs surfaces alimentaires, pourraient donc être concerné par ces mesures.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.95
couvert
le 24/07 à 0h00
Vent
0.58 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
93 %

Sondage