Jean-François Copé "ne recule plus"

Publié le 07/04/2016 - 21:03
Mis à jour le 08/04/2016 - 08:17

On ne recule plus ! C’est le slogan de campagne de Jean-François Copé, candidat aux élections des primaires de la droite et du centre les 20 et 27 novembre 2016. En visite dans le Doubs, il a donné une conférence de presse à la brasserie Granvelle de Besançon ce jeudi 7 avril 2016.

 ©
©

Cet ancien président de l’UMP, au côté du sénateur du Doubs LR, son "ami" Jacques Groperrin, s’est rendu dans le Doubs ce jeudi 7 avril 2016. Il a donné une conférence de presse à Besançon puis, une réunion publique à la maison communale de Valentin.

Jean-François Copé est confiant

En pleine campagne des primaires de la droite et du centre, où pour l’heure plus d’une dizaine de candidats s’est déclaré, notamment François Fillon, Alain Juppé et Bruno Lemaire, Jean-François Copé s’avoue "confiant". A la question : pensez-vous être présent dans les cinq ou six candidats finaux ? Le maire de Meaux, en Seine-et-Marne, répond "bien sûr". Si pour l’heure, les aspirants au trône sont nombreux, ils se raréfieront au fil des mois, chacun d’entre eux devra au moins  être parrainé par 20 parlementaires, au moins 250 élus répartis sur au moins 30 départements, et au moins 2 500 adhérents, répartis sur au moins 15 départements.

Candidat... à la présidentielle

En tout cas, Jean-François Copé, n’est pas seulement candidat aux primaires, il se positionne déjà comme un candidat aux présidentielles. D’ailleurs, l’homme politique nous confie que "celui qui va être élu, c’est d’ailleurs dans cette esprit que je suis candidat, c’est celui qui prendra vraiment en compte l’exaspération des français : parce que les français ne cessent de nous dire que notre pays n’est plus commandé, moi, j’aspire à vraiment pouvoir le diriger maintenant".

Lors de la présentation d’une esquisse de son programme, concernant la mise en place d’ordonnance, contrairement à ses adversaires comme Nicolas Sarkozy qui propose un référendum ; Jean-François Copé annonce que lui appliquera cette décision "dès le lendemain  de (son) élection".

Une étape vers la présidence

Jean-François Copé soutient ses primaires comme "première étape des présidentielles" car pour lui "il n’y a pas leadership naturel à droite".Les primaires de la droite et du centre se tiendront dans la France les 20 et 27 novembre 2016, elles seront ouvertes à tous.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vue de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenueà quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Législatives 2024 : à Besançon comme en France, les lieux de musiques actuelles appellent à faire barrage à l’extrême droite

Dans un communiqué de la Fédération des lieux de musiques actuelles (Fedelima) diffusé vendredi 14 juin 2024, le monde des arts et de la culture appellent à se mobiliser aux élections législatives pour ”faire barrage à l’extrême droite”. Un texte relayé notamment par La Rodia et Le Bastion à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.28
nuageux
le 18/06 à 9h00
Vent
2.14 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
81 %