Job d'été 2023 : quelles sont les conditions pour travailler ?

Publié le 02/04/2023 - 08:50
Mis à jour le 03/04/2023 - 16:15

L’été approche et nombreux sont ceux qui seront à la recherche d’un travail saisonnier. À quel âge peut-on commencer à travailler ? Quels sont les droits en tant que salarié ? Des conditions de travail particulières sont-elles prévues ? Pour ce faire, le service public a répondu à des questions auxquelles les futurs employés pourraient être confrontés.

 © pexels-fauxels
© pexels-fauxels

Un job d'été est un emploi comme un autre, il est donc soumis au droit du travail en ce qui concerne :

  • l'âge à partir duquel on peut travailler : il est possible de travailler dès 16 ans avec l'autorisation écrite du représentant légal (père ou mère, par exemple). Le travail peut toutefois être autorisé à partir de 14 ans, mais des règles particulières doivent être respectées. Dans les faits, les employeurs recrutent davantage les jeunes de plus de 18 ans.
  • le salaire : il est versé chaque mois avec un bulletin de paie. Il est au moins égal au Smic pour les 18 ans et plus, sauf pour une convention collective plus favorable. La rémunération minimale versée aux mineurs ayant moins de 6 mois d'activité professionnelle est de 80 % du Smic pour les moins de 17 ans et de 90 % du Smic pour les jeunes de 17 à 18 ans. Depuis le 1er janvier 2023, le montant du Smic est de 11,27 € bruts de l'heure, soit 1 709,28 € bruts par mois sur la base de 35 heures hebdomadaires. 
  • le contrat de travail : il est forcément à durée déterminée et peut prendre différentes formes (CDD, contrat de travail saisonnier, contrat de travail temporaire...). 
  • les conditions de travail : chaque salarié est soumis aux mêmes obligations que les autres salariés de l'entreprise (respect du règlement intérieur par exemple) et a accès aux mêmes avantages (cantines, pauses...).


Toutefois, si l'employé a moins de 18 ans, il bénéficie de protections particulières :

  • durée maximale de travail : entre 14 et 16 ans, pendant les vacances scolaires, les salariés ne peuvent travailler plus de 35 heures par semaine ni plus de 7 heures par jour.
  • travail de nuit interdit.
  • l'accès à certains travaux est interdit : les mineurs de 14 à moins de 16 ans travaillant pendant leurs vacances scolaires doivent être affectés qu'à des travaux légers qui ne sont pas susceptibles de porter préjudice à leur sécurité, à leur santé ou à leur développement.

Infos pratiques :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.09
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
6.11 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
79 %