Joggeuse disparue en Haute-Saône : ouverture d'une information judiciaire pour enlèvement et séquestration

Publié le 30/10/2017 - 14:00
Mis à jour le 31/10/2017 - 10:01

Une information judiciaire pour "enlèvement et séquestration" a été ouverte dans le cadre de la disparition d'Alexia Daval, 29 ans, pendant un jogging samedi à Gray, a annoncé lundi 30 octobre 2017 le procureur de la République Emmanuel Dupic.

22815461_905857212904548_2578650599386572943_n.png
Alexia - ©DR

Mise à jour à 14h00

PUBLICITÉ

« Compte tenu du profil de la jeune Alexia, pas connu comme étant suicidaire et plutôt en bonne santé, l’ensemble de ces éléments nous conduisent à envisager un scénario plus dramatique, celui d’un enlèvement et séquestration à l’occasion de ce jogging », a déclaré le procureur au cours d’une conférence de presse à Vesoul. « On a du mal à imaginer une jeune femme juste vêtue d’un short et d’une paire de chaussures, sans téléphone portable, sans valise, sans effets personnels et sans moyen de paiement disparaître volontairement », a souligné M. Dupic. D’après lui, « les investigations, très minutieuses, n’accréditent pas du tout la thèse de l’accident, donc ont est obligé de penser à quelque chose de plus grave ».

  • Les recherches menées depuis 48 heures pour retrouver la jeune femme sont infructueuses.

La jeune femme a quitté son domicile de Gray-la-Ville (Haute-Saône) samedi vers 9 heures pour aller courir. N’ayant pas vu revenir son épouse, partie sans son téléphone, son mari a prévenu vers midi les gendarmes de Haute-Saône. 200 personnes, principalement des riverains, se sont joints dimanche après midi aux enquêteurs, pour mener une battue sur plusieurs itinéraires dans un rayon de 40 minutes du domicile de la joggeuse, correspondant au chemin emprunté habituellement par elle, a précisé le procureur.

La veille, cette employée de banque, mariée depuis deux ans, et qui n’avait « aucun problème particulier », selon le procureur, avait participé à un joyeux repas de famille. Ses parents, très connus dans le secteur, tiennent un café PMU à Gray, où sa mère est conseillère municipale.

  • L’ouverture d’une information judiciaire permettra « des moyens d’investigation supplémentaires, l’objectif étant, à 48H de sa disparition, de la retrouver », a précisé Emmanuel Dupic. Les enquêteurs ont recueilli « un témoignage extrêmement intéressant, de quelqu’un qui a vu la joggeuse« , a-t-il indiqué.

« Nous avons engagé énormément de moyens » et « compte tenu du profil de la jeune Alexia, pas connue comme étant suicidaire et plutôt en bonne santé, nous envisageons un scénario dramatique, celui d’un enlèvement et séquestration à l’occasion de ce jogging », a-t-il déclaré. « Je pense qu’elle a été enlevée. Quelqu’un la retient ou s’est débarrassé d’elle et on va retrouver son corps », a confié la mère de la jeune femme, Isabelle Fouillot, qui a participé lundi aux recherches avec son mari et la sœur d’Alexia, Stéphanie, 34 ans. « On continue (les recherches), je veux la retrouver », a-t-elle lancé, très émue. « Si quelqu’un la séquestre, qu’il la relâche ». Au moment de sa disparition, la jeune femme blonde portait des lunettes rouges. Elle était vêtue d’une tenue de sport composée d’un short noir, d’un gilet rouge et de baskets roses.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Contrôles routiers : douanes française et suisse s’associent le temps d’une matinée

Contrôles routiers : douanes française et suisse s’associent le temps d’une matinée

C’est historique mais c’est surtout une grande première dans l’histoire du trafic routier des poids lourds entre la France et la Suisse. La DREAL et la douane française ont allié leur force avec les douaniers suisses, ce mardi 11 juin 2019, pour contrôler les poids lourds de façon plus intense à la frontière. 10 étaient en infraction.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1022.19 hPa
Humidité
58 %

Sondage