L’affaire Estelle Mouzin passe-t-elle par Besançon ?

Publié le 08/02/2012 - 11:15
Mis à jour le 08/02/2012 - 16:04

Dans l'affaire Estelle Mouzin, cette petite fille de 9 ans, disparue en janvier 2003 en Seine-et-Marne, les enquêteurs sont intrigués par une valise très mystérieuse, abandonnée dans un hôtel de Besançon. C’est RTL qui révèle ce rebondissement. 

7733659141_estelle-mouzin-a-disparue-le-9-janvier-2003-a-guermantes-en-seine-et-marne.jpg
Estelle Mouzin a disparu depuis 2003 @dr

valise intrigante

PUBLICITÉ

A l'intérieur de la valise,  des articles de presse et des notes manuscrites concernant cette disparition. L'occupant de la chambre a été identifié : c'est un déserteur de l'armée, mais il avait 11 ans au moment des faits. Cela l'écarte donc, a priori, de la liste des suspects. Mais les policiers cherchent à savoir si cette valise appartenait à un membre de sa famille plus âgé, ou s'il l'a volée à quelqu'un.

C'est la propriétaire d'un hôtel du quartier de la gare qui a prévenu  les policiers de Besançon, vendredi dernier. Elle vient de découvrir dans une chambre, libérée quinze jours plus tôt, une mystérieuse valise. A l'intérieur : des dizaines de coupures de presse sur la disparition d'Estelle Mouzin, mais surtout des notes manuscrites très précises sur l'affaire.

Le 9 janvier 2003, la petite Estelle Mouzin, âgée de 9 ans, disparaissait mystérieusement à Guermantes, en Seine-et-Marne, en sortant de l'école. Neuf ans après, on reste toujours sans aucune nouvelle de l'enfant.

Si plusieurs pistes ont été creusées, comme celle du tueur en série Michel Fourniret ou celle des restes humains trouvés dans un restaurant chinois de Seine-et-Marne, voire même en Estonie, où une photo extraite d'un site pédo-pornographique présentait une ressemblance avec Estelle, depuis 8 ans, l'enquête piétine.

En 2010, les enquêteurs avaient diffusé une photo vieillie de l'enfant pour relancer les recherches et tenter de recueillir de nouveaux témoignages.

(source : RTL)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Jonathann Daval a admis qu’il avait « procédé à la crémation partielle du corps » d’Alexia

Lundi 17 juin 2019, Jonathann Daval a livré des aveux complets lors d'une reconstitution qui s'est déroulée pendant sept  heures à Gray en Haute-Saône, reconnaissant avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de sa femme Alexia et lui avoir porté des coups violents, a déclaré le procureur de Besançon Etienne Manteaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.33
ciel dégagé
le 17/06 à 21h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1017.02 hPa
Humidité
90 %

Sondage