Alerte Témoin

L’hôtel Le Lac, une institution à Malbuisson

Publié le 18/08/2014 - 13:57
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:38

Dans le Haut-Doubs à Malbuisson, face au lac, la famille Chauvin gère depuis trois générations trois restaurants et trois hôtels pleins de charme. Une passion

Malbuisson. 700 habitants et 84 chambres d'hôtel ! 45 personnes travaillent ici à l'année au sein des établissements gérés par la famille Chauvin. "Nous sommes encore neuf personnes de la même famille à faire vivre l'héritage de notre grand-père" explique Anne Chauvin, une des responsables de la maison.

Au début du XXe siècle, la famille Maugrin, qui possédait l'hôtel "Beau Site" ouvre dans une ferme typique du Haut-Doubs le restaurant du Tramway  (partie gauche de l'hôtel aujourd'hui). Dans les années 20, un nouvel agrandissement va donner l'aspect actuel à l'établissement.

L'hôtel est en vente durant la guerre dès 1940. Ce n'est que neuf ans plus tard que Fernand Chauvin, paysan au Grangettes, décide de se lancer dans l'aventure hôtelière. "Il n'y connaissait rien, mais il était courageux, il avait la bosse du commerce et il était précurseur dans l'âme" se souvient sa petite-fille. L'hôtel fonctionne alors essentiellement l'été "Malbuisson était une station balnéaire. Les gens venaient durant un mois un mois et demi avec les bonnes pour se reposer au bon air et au bord du lac…"  Ce n'est qu'au milieu des années 60, avec le développement des sports d'hiver que l'hôtel ouvrira ses portes progressivement tout au long de l'année.

En 1990, un de ses sept enfants, Jean-Marie Chauvin reprend l'affaire qui est dirigée aujourd'hui par la troisième génération. "Nous sommes encore neuf de la même famille à travailler ici et aujourd'hui on peut dire que c'est une force… "

Et au fil des ans, la Famille Chauvin développe et innove dans le but de satisfaire et diversifier sa clientèle. En 1994, elle ouvre le Restaurant du  fromage. Le restaurant "A la ferme"  propose depuis 1999  une cuisine "Bonne Maman" et dispose également de 10 chambres. Avec trois hôtels (Le Lac – Beau Site – La Poste) et trois restaurants, dont un gastronomique (Le Lac – Restaurant du fromage – À la Ferme), la SARL familiale offre une gamme hôtelière complète aux touristes en visite dans le Haut-Doubs. Avec un taux de remplissage de 56%, les établissements font partie des plus performants de la région.

"La clientèle n'est plus la même qu'il y a dix ans…"

La famille Chauvin a en effet su s'adapter à la demande. Il y a une dizaine d'années, un commercial a été embauché afin de promouvoir des produits individuels, groupes et séminaires "clés en main". Pension complète, visite des curiosités locales, mise à disposition de vélos électriques, etc. Des "packages" touristiques et gastronomiques pour répondre à la demande. Quid de la crise ? " Honnêtement on peut dire que nous sommes passés à travers" se réjouit Anne Chauvin. "On a senti que les gens consommaient différemment sur des séjours plus courts d'une nuit ou deux, mais ils ont envie de se faire plaisir et d'oublier la morosité ambiante… "

Si avec internet, les modes de consommation ont changé, les fondamentaux de l'accueil ne bougent pas. Sourire, simplicité et gentillesse, c'est certainement une des clés du succès de l'Hôtel du Lac. "On est un établissement "vieille France" qui a su garder son charme d'antan. C'est notre carte de visite avec des chambres pour tous les styles…" 

Si aujourd'hui le taux de réservations, via les grandes centrales du web, avoisinne les 15 à 20%, ce chiffre ne peut qu'évoluer. "Nous avons informatisé notre système de réservation que depuis le mois de février. Avant, nous travaillions à l'ancienne sur de grands plateaux, ce qui surprenait toujours nos clients ! Être présents sur internet nous permet de toucher une clientèle autre. Nous avons eu des Australiens, des Japonais qui ne nous auraient peut-être jamais trouvés…

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon : quels restaurants et magasins alimentaires continuent la vente à emporter et en livraison ?

MISE A JOUR LE 30 MAI • Plus que quelques jours en attendant la réouverture les cafés et des restaurants prévue le 2 juin 2020 ! En attendant, voici les restaurants et autres camions-pizza proposant la vente à emporter et en livraison. Voici notre liste mise à jour régulièrement...

Réouverture le 2 juin : à quoi ressembler boire un verre et manger un morceau dans les cafés et les restos ?

Selon les annonces du Premier ministre le 28 mai, les restaurants et cafés dans les départements "verts" dont la Bourgogne Franche-Comté rouvriront au public à partir du 2 juin. Nous nous sommes procurés des documents officiels envoyés aux gérants de bars et restaurants pour connaître les mesures obligatoires qu'ils doivent prendre et les attitudes attendues des clients qui les fréquenteront...

La Bourgogne-Franche-Comté a voté un plan de relance pour le secteur du tourisme

La Région Bourgogne-Franche-Comté poursuit ses mesures dans le cadre de la crise économique provoquée par l’épidémie de Covid-19. Alors que le pays est entré dans une phase de déconfinement progressif, le Conseil régional se dit pleinement mobilisé pour initier et amplifier les dispositifs destinés à soutenir tous les secteurs de l’économie. Vendredi 29 mai, réunis en commission permanente, les élus régionaux ont voté un vaste plan de relance en faveur du tourisme.

Besançon : la Grande braderie d’été est annulée

Après avoir un temps étudié le report de la braderie d’été du 3 et 4 juillet au dernier weekend d’août, le discours du Premier ministre du 28 mai interdisant tous les rassemblements de plus de 5000 personnes jusqu’en septembre, oblige l'Union des commerçants de Besançon à annuler son évènement, apprend-on dans un communiqué de ce vendredi 29 mai 2020.

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Bourgogne : La Compagnie des Ateliers Peyrache, candidat à la reprise de l’entreprise Gerbe

La Compagnie des Ateliers Peyrache (LCAP), groupe textile français dirigé par Ludovic et Corinne Gaudic, est candidat à la reprise de Gerbe, selon un communiqué du 28 mai 2020. L’entreprise bourguignonne de confection de collants et bas pour femmes hauts-de-gamme avait été reprise par un groupe chinois en 2015. Au début de la crise du coronavirus, ce récent propriétaire a abandonné l'entreprise qui est en redressement judiciaire depuis le 14 avril.

Camaïeu placé en redressement judiciaire

Victime directe, selon la direction, de la crise du Covid-19, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord) a été placée mardi 27 mai 2020 en redressement judiciaire. Pour rappel, la ville de Besançon compte deux boutiques.

Concours Talents des Cités : déposez votre candidature !

Ce concours a pour objectif de repérer, récompenser et accompagner les initiatives des entrepreneurs issus des quartiers prioritaires de la ville. Il a été créé à l'initiative du ministère chargé de la Ville et du Logement et de Bpifrance, et organisé dans toute la France par BGE. Dépôt des candidatures avant le 31 juillet 2020...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.6
ciel dégagé
le 31/05 à 21h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
59 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune