La Bourgogne Franche-Comté, parmi les premières régions françaises à développer la filière "vrac"

Publié le 12/10/2021 - 09:10
Mis à jour le 28/12/2021 - 11:55

Une conférence régionale de la filière vrac de Bourgogne Franche-Comté organisée à l’automne dernier a permis de lancer un programme d’actions visant à accroître l’offre et la demande de produits vendus en vrac sur le territoire.

Le vrac, c’est un mode de distribution des produits sans emballages et dont la quantité peut être choisie par le consommateur, dans des contenants réutilisables. Il permet de réduire les déchets d’emballage et le gaspillage alimentaire. Aujourd’hui, s’il concerne principalement les produits de grande consommation (alimentaires, cosmétiques et ménagers), il est en plein essor et s’ouvre à de nombreux autres marchés comme le jardinage, l’animalerie ou encore le bricolage.

550 commerces proposent des rayons vrac, 38 proposent uniquement de la vente en vrac

Le secteur de la vente en vrac connaît une croissance considérable sur le marché des produits de grande consommation en France, avec un chiffre d’affaires d’1,3 milliard d’euros HT en 2020, qui devrait atteinte 3,2 milliards d’euros HT en d’ici 2025. En 2021, on dénombre plus de 700 commerces spécialisés vrac en France, selon les estimations de Réseau Vrac - soit plus du double par rapport à 2019. Actuellement, 550 commerces proposent aujourd'hui un rayon vrac en Bourgogne Franche-Comté et 38 commerces sont entièrement spécialisés dans la vente en vrac.

Il existe également 21 porteurs de projets de commerces spécialisés vrac, 18 fournisseurs/transformateurs de produits vrac, 2 équipementiers et 1 Marketplace spécialisée vrac en région. Ces chiffres n’intègrent pas tous les maraîchers ou producteurs agricoles qui conditionnent, livrent et vendent leurs produits en vrac.

Ramenée au nombre d’habitant, c’est l’une des trois régions les plus dynamiques de métropole en termes de commerces spécialisés vrac et ce partenariat tend à développer ce nombre.

Un programme sur 3 ans

Développé en partenariat avec la Région Bourgogne Franche-Comté, l’ADEME et le Réseau Vrac, ce programme, d'une durée de 3 ans, s’inscrit dans le cadre de la loi Anti gaspillage et de la politique Economie circulaire portée par la Région, qui vise à prévenir et réduire la production de déchets.

Selon Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche- Comté, "la vente en vrac est un levier puissant pour atteindre les objectifs régionaux que la région s’est fixée dans le cadre du Plan de prévention des déchets et dans la Feuille de Route Régionale sur l’Economie Circulaire (FREC). La coopération avec Réseau Vrac, association interprofessionnelle représentant l’ensemble de la filière en France, était une évidence pour relever le défi de la création d’un écosystème régional favorable à la filière vrac".

Pour Célia Rennesson, directrice générale et co-fondatrice de Réseau Vrac, "ce partenariat va permettre d’accélérer en région le travail mené nationalement par notre association depuis 5 ans. Nous allons pouvoir ancrer nos actions localement et ainsi développer davantage le vrac auprès de tous les publics : professionnels, citoyens et institutionnels."

Jusqu'à 537.000€ d'investissements dans la région

Le programme d’actions régional vise la "structuration et l’animation d’un écosystème régional favorable au développement de la filière vrac en région Bourgogne Franche-Comté, pour conforter et renforcer la vente en vrac, réduire les déchets d’emballages et les gaspillages de ressources par les ménages, les collectivités et les entreprises".

Dans un premier temps, les efforts seront consacrés à l’animation de la filière avec entre autres la mise en place de conférences régionales tous les 2 ans et de rencontres territoriales entre professionnels du secteur ainsi que le développement d’un outil web régional dédié aux acteurs du territoire. La convention a en effet permis le recrutement au sein de Réseau Vrac d’une chargée de mission dédiée : Cloé Colmet Daâge. Elle aura la charge de déployer le programme d’actions sur des thématiques très diversifiées pour participer au développement de la filière et favoriser son essor.

L’organisation de groupes de travail sur certaines thématiques métiers et la création de partenariat avec d’autres structures de la région auront pour objectif de renforcer la structuration de la filière. Afin de professionnaliser la filière, des formations seront aussi proposées localement et des expérimentations menées comme pour permettre également la réduction d’emballages entre fournisseurs et distributeurs.

Pour inciter l’offre vrac à grandir (produits et points de vente), les dispositifs d’aide en région seront renforcés : un appel à projets spécifique ciblant les fournisseurs et les commerces sera mis place en 2022 pour accompagner les porteurs dans le développement de solutions vrac dans tous les secteurs.

Enfin, l’augmentation de la consommation en vrac passera aussi par les institutions avec la création d’un réseau public d’ambassadeurs au sein des collectivités et des réseaux d’accompagnement des entreprises/filières ou encore, par des expérimentations au niveau de la commande publique.

La tenue de stands à des évènements grand public en partenariat avec des associations locales, l’incitation au vrac dans l’évènementiel et la mise en place d’une campagne de communication spécifique viendra compléter ces actions de sensibilisation.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Look, nouvelle collection, arrivée du printemps… Quoi de 9 chez IZAC ?

QUOI DE 9 ? • Pour la troisième année consécutive, Julie, Benjamin et Lucas se tiennent à votre disposition pour vous habiller, au quotidien mais aussi pour vos évènements festifs, printaniers et estivaux. À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle collection, ils vous présentent une sélection de quatre tenues.

Découvrez le nouveau parcours client de la Cour des Matériaux de Leroy Merlin Besançon !

QUOI DE NEUF ? • L’équipe de Leroy Merlin à Besançon est fière de vous annoncer l'ouverture tant attendue de son tout nouvel espace dédié aux matériaux chez Leroy Merlin. Après de longs mois de travail et de réflexion, Leroy Merlin est ravi de vous présenter ce nouveau chapitre de son histoire.

Digital Surf recrute, soyez aux avant-postes de l’analyse microscopique

PUBLI-INFO • Envie de travailler pour la NASA ou pour la Silicon Valley ? C’est possible à Besançon au sein de Digital Surf, une pépite de l’industrie et de la recherche scientifique mondiale. Découvrez ici le produit qui porte son succès, les postes à pourvoir et postulez pour intégrer les équipes du leader mondial du logiciel de l’analyse des surfaces microscopiques.

Les commerçants de Besançon invités à participer à une nouvelle animation au centre-ville

L’Union des commerçants de Besançon (UCB) lance un nouveau projet d’animation dédié à la (re)découverte du centre-ville baptisé "Bonjour". Pour cette première édition qui aura lieu le 1er juin 2024, l’initiative est gratuite et ouverte à tous les commerçants du centre-ville de Besançon, adhérents ou non adhérents à l’UCB. 

La Ville de Besançon veut développer de nouveaux lieux culturels

Lors du prochain conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 4 avril 2024 à Besançon, les élus seront notamment appelés à débattre du souhait de réhabiliter deux sites bisontins pour en faire des lieux d’accueil culturels. Il s’agit de la grande halle du site des Prés-de-Vaux et du hangar aux manoeuvres de la Citadelle. 

Effondrement rue de Vesoul : les commerçants demandent une aide exceptionnelle au Département du Doubs

Suite à l’effondrement d’une partie de la rue de Vesoul à Besançon le 25 février dernier, les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler… Un collectif a même été créé sous l’impulsion de Vincent Morel, gérant du magasin indépendant Bazarland. Ce mois d’avril 2024, il lance un appel au Département du Doubs…

La Ville de Besançon avance un budget “robuste” pour 2024

Alors que l’État français doit actuellement faire face à une crise des finances publiques, la Ville de Besançon assure de son côté conserver un modèle "robuste" de gestion financière comme l’a détaillé ce mercredi 3 avril en conférence de presse Anthony Poulin l’adjoint en charge des finances de la Ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.34
nuageux
le 13/04 à 15h00
Vent
2 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
46 %