La Bourgogne-Franche-Comté reste à gauche… de justesse

Publié le 13/12/2015 - 22:57
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:00

La socialiste Marie-Guite Dufay a conservé de peu la Bourgogne-Franche-Comté à gauche ce dimanche 13 décembre 2015 au second tour de l'élection régionale. Elle devance d'une courte tête ses adversaires François Sauvadet (UDI-LR) et Sophie Montel (FN).

marie_guite_dufay_ambassadeurs_franche-comte_017.jpg
©roman
PUBLICITÉ
  • Le taux de participation s’est élevé à 61,16%, contre 50,56% au premier  tour.

 « C’est la victoire de tous ceux qui m’ont fait confiance, c’est une victoire chèrement acquise », a déclaré Mme Dufay en préfecture de Dijon, consciente que « beaucoup de voix (s’étaient) portées sur sa liste pour faire échec au Front national ».

La présidente sortante de la Franche-Comté l’emporte de peu avec 34,68% des voix, devant le candidat LR-UDI François Sauvadet (32,89%). Sophie Montel (FN) a ravi 32,44% des suffrages, 5.275 voix seulement la séparant du candidat de l’union de la droite.

  • Marie-Guite Dufay arrive en tête dans le Doubs (37,42%), le Jura (36,11%), la Nièvre (39,38%), la Saône-et-Loire (34,91%)
  • François Sauvadet est en tête en Côte-d’Or (32,99%).
  • Sophie Montel  se place première en Haute-Saône (38,54%), dans l’Yonne (37,63%) et le Territoire de Belfort (35,30%). 

« J’assume l’entière responsabilité de cette campagne; nous avons perdu de peu mais nous avons perdu », a déclaré depuis son QG de campagne à Dijon M. Sauvadet, qui a rappelé qu’il démissionnerait de son mandat de député. 

De son côté, Mme Montel a dénoncé depuis son QG à Rans (Jura) « une victoire à la Pyrrhus d’un système que nous dénonçons, à savoir le système UMPS ». Au premier tour, le Front national était arrivé largement en tête sur l’ensemble de la nouvelle région, avec 31,48% des suffrages, devançant la tête de liste UDI-Les Républicains François Sauvadet (24%) et la socialiste Marie-Guite Dufay (22,99%).

Mme Dufay, forte du soutien notamment du Premier ministre Manuel Valls, avait maintenu sa liste au second tour, après avoir bénéficié des soutiens du Front de gauche (4,62%) et d’Europe-Ecologie-Les-Verts (3,91%), et en estimant être la seule à pouvoir battre la liste du Front national. « C’était un calcul rapide mais réfléchi », s’est justifiée la présidente sortante de la région Franche-Comté.

Alors que le président du MoDem, François Bayrou, avait soutenu M. Sauvadet, les figures locales du parti centriste avaient entretenu la confusion sur leur positionnement. Sa tête de liste régionale au premier tour, Christophe Grudler, ne s’était pas prononcé pour M. Sauvadet ou Mme Dufay, appelant seulement à faire barrage au FN, tandis que le président de la fédération de Côte-d’Or du MoDem appelait à voter pour Mme Dufay. 

Sur les 100 sièges ddu futur conseil régionale « Bourgogne Franche-Comté », la liste PS de Marie-Guite Dufay remporte 51. Celle de l’UDI-LR de François Sauvadet en totalise 25 et la liste FN de Sophie Montel détiendra 24 sièges 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

Annie Genevard sur l’incident du voile : « la méthode était détestable, mais sur le fond… »

La députée du Doubs Annie Genevard (LR), invitée du « petit déjeuner politique » de Sud Radio ce lundi 15 octobre 2019, a réagi à « l’incident du voile » du conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. Et a globalement suivi la ligne directrice des Républicains, avec son président Christian Jacob demandant l’interdiction du voile durant les sorties scolaires…

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Voile au conseil régional : les réactions en Bourgogne Franche-Comté

Mise à jour le 15 octobre à 10h50 • Suite à l'attitude de l'élu RN qui avait pris à partie vendredi 11 octobre 2019 au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants, le groupe d'Europe Écologie - Les Verts Bourgogne Franche-Comté mais aussi France Insoumise condamnent la réaction de l'élu du Rassemblement National.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.61
pluie modérée
le 17/10 à 15h00
Vent
3.443 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
97 %

Sondage