La Bourgogne-Franche-Comté a perdu 6.400 exploitations agricoles en 10 ans

Publié le 10/12/2021 - 11:47
Mis à jour le 01/01/2022 - 12:11

Selon le recensement agricole de 2020 dévoilé en décembre  la France a perdu quelque 100 000 exploitations agricoles en dix ans, soit 21 % du chiffre relevé en 2010. En Bourgogne Franche-Comté, ont recense 23.600 exploitations agricoles, c’est 6.400 exploitations de moins par rapport à 2010. Ces exploitations embauchent 50.500 personnes en emploi permanent.

Les exploitations de bovins arrivent au second rang avec 4.800 exploitations, avec une baisse de 1.500 exploitations, soit 24% de leurs effectifs entre 2010 et 2020. © D Poirier
Les exploitations de bovins arrivent au second rang avec 4.800 exploitations, avec une baisse de 1.500 exploitations, soit 24% de leurs effectifs entre 2010 et 2020. © D Poirier

Au 1er janvier 2021, il restait 389.000 exploitations sur le territoire métropolitain. Cependant, ce même recensement révèle également que la surface agricole totale est restée presque stable, ne reculant que de 1 %.

  • 26,7 millions d’hectares cultivés soit prés de 50% du territoire métropolitain (55 millions d’hectares).
  • 69 hectares en moyenne par exploitation en métropole.

En conséquence, note le ministère de l’Agriculture, la taille des exploitations restantes a augmenté. Fin 2020, la taille moyenne d’une exploitation atteignait 69 hectares, contre 55 en 2010 (+ 25 %). "C’est une augmentation qui reste raisonnable. On est loin de la taille de certaines exploitations hors Europe, comme aux États-Unis où la taille moyenne est de 178 hectares", fait valoir le cabinet du ministre de l’Agriculture Julien Denormandie.

Par ailleurs, si le nombre d’exploitations recule bel et bien entre 2010 et 2020, le phénomène semble ralentir. "Si la baisse du nombre d’exploitations est continue depuis les années 1970, la dynamique baissière est moins forte que lors de la précédente décennie : le recul a été de - 2,3 % par an entre 2010 et 2020, contre - 3,0 % par an entre 2000 et 2010", relativise le ministère de l’Agriculture.

Et la Bourgogne Franche-Comté ?

En 2020, la Bourgogne-Franche-Comté compte 23 600 exploitations agricoles, soit 21 % de moins qu’en 2010. "Le recul du nombre d’exploitations agricoles se poursuit à un rythme légèrement inférieur à la décennie précédente" précise la préfecture de Bourgogne Franche-Comté.

La Bourgogne Franche-Comté se place au 8e rang des régions de France métropolitaine en terme de nombre d’exploitations.

La surface agricole utilisée (SAU) se maintient autour de 2,4 millions d’hectares, soit 9 % de la SAU française. Moins nombreuses les exploitations s’agrandissent et valorisent désormais 103 ha en moyenne, soit 22 ha de plus qu’en 2010.

Par ailleurs, la part d’exploitations régionales en agriculture biologique (12 %) est proche de celle de la France. Une part qui a triplé entre 2010 et 2020.

En Bourgogne-Franche-Comté, les exploitations spécialisées dans les grandes cultures prédominent avec plus de 5.700 exploitations. Elles pèsent pour 24 % des exploitations régionales.

Les exploitations de bovins arrivent au second rang avec 4.800 exploitations, avec une baisse de 1.500 exploitations, soit 24% de leurs effectifs entre 2010 et 2020.

Une population agricole vieillissante

La surface agricole utile française s’est stabilisée, diminuant de 1 % seulement en dix ans. Elle représente 26,7 millions d’hectares, soit près de 50 % du territoire métropolitain (55 millions d’hectares). En 2020, 759 000 personnes occupent un emploi permanent dans les exploitations agricoles. C’est l’équivalent de 583 000 emplois temps plein, soit une baisse de 12 % en 10 ans.

Actuellement, 58 % des chefs d’exploitations et co-exploitants ont 50 ans ou plus, un chiffre en augmentation de 6 points depuis 2010.

"Cela montre un vieillissement certain de la population agricole et le besoin d’engager une politique volontariste encourageant le renouvellement des générations en agriculture", reconnaît le ministère. "Un défi majeur".

La photographie de la ferme France procurée par le recensement décennal montre une agriculture diversifiée avec des productions végétales désormais majoritaires. Actuellement, 52 % des exploitations sont spécialisées en production végétale, contre 45 % dix ans plus tôt.

Leur nombre a baissé moins fortement (- 9 %) que la moyenne (- 21 %) des exploitations. En revanche, les exploitations spécialisées en élevage accusent une chute de 31 %. La baisse est encore plus marquée (- 41 %) parmi les exploitations combinant plusieurs types d’élevages (lait et viande) ou parmi les fermes associant cultures et élevage (- 41 %).

Par ailleurs, le nombre d’exploitations dans les départements d’Outre-mer se monte à 26 000. Leur surface moyenne est de 5 hectares. Au total, la France compte donc 416 000 exploitations agricoles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

« Passoires thermiques »: l’audit énergétique obligatoire à nouveau reporté

Nouveau report pour l'entrée en vigueur de l'audit énergétique obligatoire en cas de vente d'une maison ou d'un immeuble en monopropriété classé F ou G au titre du diagnostic de performance énergétique (DPE). Cette mesure visant à lutter contre les "passoires thermiques"a été reportée au 1er avril 2023, a annoncé début août Olivier Klein, le ministre du Logement

Alstom : le site de Reichshoffen cédé à l’espagnol CAF

Le site Alstom de trains régionaux à Reichshoffen dans le Bas-Rhin est passé entre les mains de l’espagnol CAF le 1er août 2022. Il s'agit de l'ultime étape de la réorganisation du constructeur ferroviaire imposée par Bruxelles après l’acquisition de Bombardier Transport.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 28.75
ciel dégagé
le 08/08 à 18h00
Vent
3.84 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
26 %

Sondage