La Galerie Contemporaine, magasin historique de Besançon, change de propriétaire

Publié le 23/09/2022 - 18:30
Mis à jour le 23/09/2022 - 19:46

Depuis seulement quelques jours, la Galerie Contemporaine, magasin historique de Besançon situé 88 rue des Granges, a changé de propriétaire. Et c’est Jean-Pierre Climent, déjà à la tête d’une boutique spécialisée qui porte son nom rue de la Mouillère, qui vient d’en reprendre les rênes.

« Élégante, chic et raffinée ! » C’est ainsi que Jean-Pierre Climent perçoit la Galerie Contemporaine, située 88 rue des Granges à Besançon, qu’il vient tout juste de reprendre.

Originaire de Saône et anciennement à la tête de Climent Carrelage, ce nouveau propriétaire est toutefois bien connu des bisontins. Également installé au 5 rue de la Mouillère, il propose déjà du mobilier contemporain, des cuisines et de la décoration dans son magasin : Climent Mobilier. Une ligne directrice que devrait suivre la Galerie Contemporaine.

Car ce qui parle à Jean-Pierre Climent, ce sont les ambiances. « Nous sommes capables de faire des projets d’architecture d’intérieur. C’est ce que je souhaite insuffler à ce magasin historique, un peu mythique, de Besançon. » Et pour ce qui est des produits, la galerie collabore avec quatre marques emblématiques : Cassina, Knoll, USM et Vitra. « Tous les grands designers travaillent avec eux. L’objectif, dans les prochains mois, c'est d’agrandir et d’élargir la gamme » explique t-il.

Sur-mesure et savoir-faire : « Nos clients construisent leurs meubles »

Les meubles vendus par Jean-Pierre Climent se veulent « à l’opposée du produit jetable, loin de la folie de la consommation. Nous misons sur la durée et donc sur la qualité. Nos meubles peuvent paraître chers, mais c’est parce qu’ils sont coûteux. La production est européenne, il y a un savoir-faire important et, surtout, il s’agit de sur-mesure presque 100 % du temps. Nos clients construisent leurs meubles. »

Par ailleurs, les produits vendus à la Galerie Contemporaine, comme au magasin de la rue de la Mouillère, sont couverts par un SAV "personnalisé et de qualité".

Fidéliser la clientèle et créer du lien

Pour Jean-Pierre Climent, il faut être sérieux en toutes circonstances avec les clients : « On est un magasin spécialisé. Ici, on fait les choses biens. » Pour lui, le sur-mesure s'applique également aux échanges avec les acheteurs, concernant leurs attentes et leurs besoins.

« Nous avons des clients fidèles depuis des années, parfois même depuis 25 ans ! Nos meubles sont conçus pour résister dans le temps. Ils sont identifiables. Forcément, on rentre un peu dans l'intimité des gens, on crée des liens. Désormais, ce sont les enfants des acheteurs originels qui viennent nous voir ! » - Jean-Pierre Climent

Les clients peuvent donc se rassurer, le mot d’ordre de la boutique reste toujours le même : « Représenter dignement ces prestigieuses marques, et proposer des prestations à la hauteur. » C’est sur cette voie, en tout cas, que Jean-Pierre Climent souhaite poursuivre son engagement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Vie locale

J’ai testé pour vous une « nocturne » aux Jeux de la Comté à Besançon

Où peut-on jouer aux jeux de société à Besançon ? Une question que je me suis posé dès mon arrivée dans la ville cet été. Heureusement, je n’ai pas eu à chercher bien loin, puisque les Jeux de la Comté, magasin spécialisé situé rue Battant, m’a immédiatement parlé de leurs nocturnes, organisées chaque vendredi soir. L’occasion parfaite de tester, pour vous, l’une d’entre elles !

Château du Clos de Vougeot : une 4e édition internationale pour le championnat du monde de l’œuf en meurette

Les 8 et 9 octobre prochains, le célèbre château du Clos de Vougeot, à quelques kilomètres de Dijon, accueillera la 4e édition du championnat du monde de l’œuf en meurette. Des chefs locaux et internationaux seront présents. L'événement sera accessible au public.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Besançon : un nouveau système de collecte des cartons testé au centre-ville

Dans le but de limiter l’envahissement des espaces publics par ces cartons toujours plus nombreux, Grand Besançon Métropole et la Ville de Besançon testent actuellement sur quatre adresses du centre-ville des points d’apports volontaires spécifiques (PAV) en remplacement des actuels points de regroupement souvent souillés par d’autres déchets.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.3
légère pluie
le 02/10 à 9h00
Vent
5.42 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
98 %

Sondage