La Maison de la Presse de Besançon, l'irréductible résistante

Publié le 14/08/2017 - 15:30
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:10

Pour ce mois d'août 2017, nous avons fait un tour à la librairie-papeterie-point presse de Besançon, la bien (mal ?) nommée Maison de la Presse, commerçant partenaire Bezak Kdo. Entre guides touristiques, romans et journaux internationaux, découvrez comment cette institution installée depuis plus de trente ans au centre de la capitale comtoise résiste bon gré mal gré à la mauvaise santé de la presse…

maison_de_la_presse.jpg
©maCommune.info

le commerçant du mois Bezak kdo

PUBLICITÉ

« Nous sommes une librairie indépendante – comme toutes les autres, mais peu de gens le savent » annonce d’entrée Betty, employée du magasin. Car en effet, en plus d’être un point de vente de la presse et une papeterie, la Maison de la Presse remplit les attributions d’une librairie « normale ». « Pour preuve, elle participe même au salon du livre de Besançon », les Livres dans la Boucle » témoigne la jeune femme.

A côté des sorties littéraires se trouvent toutefois de nombreux matériaux scolaires – feuilles, trousses, agendas, classeurs… Et surtout une myriade de magazine, portant sur tous les thèmes possibles et imaginables : économie, sports, bien-être, tourisme, etc. Trône également non loin de l’entrée un grand point presse, doté d’un coin dédié à l’international.

La presse dans les cordes

Mais la presse, en France comme dans le monde, connaît son lot de difficultés. « Avec l’arrivée du numérique, les gens s’abonnent et se déplacent moins qu’avant » explique Betty, qui reconnaît observer « une baisse invariable dans les ventes ». Pour elle, »les gens favorisent l’immédiateté et la flexibilité du net. » Pourtant, la Maison de la Presse ne se démonte pas face à cette concurrence qui n’existait pas au siècle dernier. Loin de là…

Selon Betty, la baisse des ventes demeure « relativement maîtrisée. » La librairie bisontine réussi en effet à tirer son épingle du jeu de plusieurs manières. La première, « dans les services que l’on propose : conseils, accompagnement », qui sont un plus vis-à-vis d’un achat 100% virtuel. Autre raison, le « relooking » effectué par la Maison de la Presse, qui a d’avantage mis l’accent sur son côté librairie-accessoires et l’a modernisé.

Une offre diversifiée

Mais sa meilleure défense face à la chute de la presse traditionnelle reste la diversification des produits qu’elle offre. La librairie a en effet décidé d’axé ses ventes sur un domaine qu’elle avait relativement peu exploré jusqu’alors, la jeunesse. Les livres, magazines, jeux, mugs, trousses, agendas dédiés à cette tranche d’âge et qui foisonnent à l’entrée du magasin témoignent bien de cette nouvelle tendance. La boutique s’est vue forcée d’avoir recours à cette transformation car n’étant pas elle-même un organe de presse, elle ne dispose « d’aucune influence sur la presse distribuée comme les journaux ou magazines » détaille Betty.

Cependant, les journaux traditionnels, qui voient leurs marges de profit creuser toujours un peu plus profond, sont loin de se tourner les pouces. « Eux-aussi se diversifient » précise l’employée, « offrant de nouveaux formats : hors-séries, BD historiques – comme les BD du journal Le Monde -, magazines très complets quasi-collectors… Et arrivent ainsi à endiguer cette chute, au moins partiellement. »

Si les anciens faiblissent, les incontournables demeurent

Pour la Maison de la Presse en tout cas, la situation étant « plutôt contrôlée », la société peut continuer à évoluer… Tout en se reposant sur les ventes faisant mouche à chaque été : les livres de poche et les guides et cartes touristiques.

Infos +

  • Maison de la Presse
  • 58 Grande Rue, 25000 Besançon
  • Ouvert du lundi au samedi de 8h à 19h (fermé de 12h30 à 14h le samedi)
  • 03.81.81.34.07
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.31
ciel dégagé
le 21/07 à 18h00
Vent
2.38 m/s
Pression
1021.97 hPa
Humidité
62 %

Sondage