La Poste refuse un timbre dédié à "L'Origine du monde" de Courbet

Publié le 31/01/2014 - 14:41
Mis à jour le 31/01/2014 - 14:45

A l’occasion de l’exposition du tableau L’Origine du monde de Gustave Courbet en juin prochain au musée Courbet d’Ornans, la Société philatélique et cartophile de Besançon (SPB) avait demandé à La Poste la possibilité d’éditer un timbre figurant cette œuvre. La Poste a refusé au motif que l’oeuvre pourrait heurter la sensibilité des enfants.

« pornographique »

La Société philatélique et cartophile de Besançon (SPB) avait demandé à La Poste la possibilité d'éditer ce timbre, à l'occasion de l'exposition du tableau en juin au musée Courbet d'Ornans (Doubs), ville natale de l'artiste. L'oeuvre sera exceptionnellement prêtée par le musée d'Orsay.
 
Mais La Poste a posé son veto. "Ce refus s'appuie sur la charte des ventes. Il est motivé par une volonté de ne pas heurter la sensibilité du jeune public, tout comme il a pu être refusé des images contrevenant à la loi Evin", a indiqué la direction de La Poste. "La Poste n'apporte aucun jugement de valeur à l'oeuvre de Courbet", souligne le groupe.
 
Le tableau réaliste peint en 1866 par Gustave Courbet (1819-1877) et conservé à Paris au musée d'Orsay depuis 1995 montre le sexe d'une femme qui écarte les jambes.
 
Pour Bernard Debrie, le président de la SPB, "L'origine du Monde est un tableau reconnu comme étant un tableau majeur de Courbet et c'est une œuvre d'art mondialement renommée, dont l'image est véhiculée partout". "C'est une oeuvre réaliste, d'un réalisme cru, mais d'un réalisme recherché par Courbet", a estimé M. Debrie, précisant qu'il "respecte la décision de la Poste". Après le refus de La Poste, la société philatélique étudie la possibilité de faire un timbre représentant Gustave Courbet peignant l'origine du monde.
 
Selon L'Est républicain, qui a révélé l'histoire, La Poste avait justifié son refus à la SPB par le caractère "pornographique" du tableau.
 
La SPB est habituée à travailler avec La Poste via des dispositifs de libre-édition "Montimbramoi" ou "IDtimbre" qui lui ont notamment permis d'éditer des timbres sur la Ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, Le Chêne de Flagey de Courbet ou l'inauguration de la maison natale de Victor Hugo à Besançon.
 
(source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Où en est l’université de Franche-Comté en 2024, après 600 ans d’histoire ?

PUBLI-INFO • L'université de Franche-Comté fête en 2023/2024 ses 600 ans.
600 ans de transformation et de mutations, tant structurelles et sociales, d'échecs et de grandes réussites, de crises et de progrès, pendant lesquels l'université de franche-Comté n'a cessé d'être. Une université résiliente et adaptable qui, aujourd'hui, accueille chaque année près de 27000 étudiants et apprenants et plus de 2700 personnels sur 6 villes-campus. L'établissement est, plus que jamais, tourné vers l'avenir et accompagne ses étudiants face aux grands enjeux des transitions de notre société.

Avec son nouveau concept “Une semaine avec”, La Rodia repense ses modes de programmation

Du 11 au 15 mars 2024, la Rodia expérimentera un nouveau concept de programmation baptisé "Une semaine avec". Le principe est simple, plutôt que de programmer un artiste pour une seule soirée, l’idée est que celui-ci passe toute une semaine au sein de la cité comtoise afin de "tisser du lien" avec les habitants avant un concert à la Rodia en fin de semaine en guise de conclusion. David Demange, le directeur de La Rodia a présenté le contenu de ce premier format.

Place à l’écriture avec le Printemps des poètes à Besançon

Du 9 au 23 mars 2024, la 25e édition du Printemps des poètes aura comme invité d’honneur l’artiste plasticienne Pascale Lhomme-Rolot à la médiathèque Pierre de Coubertin de Besançon. Durant ces deux semaines, l'événement proposera des ateliers afin de développer l’éducation artistique et culturelle des publics à travers divers évènements créatifs, de lecture et d’écriture.

Le Festival d’autres formes revient à Besançon dès le 27 mars 2024

Le Festival d’autres formes (art et technologie) fera son grand retour pour une troisième édition du 27 mars au 14 avril 2024 dans dix lieux différents de Besançon. Au cours de ces trois week-end, les visiteurs pourront profiter d’un “moment d'évasion technologique et poétique”, à travers une programmation tournée sur les thèmes de l’eau et de l’adolescence.

Radio campus Besançon lance la 4ème édition de son concours de podcast étudiant

Radio Campus Besançon a officiellement donné le coup d’envoi de la quatrième édition du concours régional de podcast étudiant. Les participants ont jusqu’au 15 avril 2024 pour soumettre leur production et tenter de remporter jusqu’à 500€. Cette année, le thème n’est autre que… “Espoirs”.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.43
couvert
le 04/03 à 12h00
Vent
1.04 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
87 %