La Suisse a besoin de travailleurs, une aubaine pour les frontaliers ?

Publié le 23/05/2018 - 09:57
Mis à jour le 23/05/2018 - 14:40

Un article des Echos paru ce mardi 22 mai 2018 fait état d'un besoin de main d'oeuvre qualifiée en Suisse, cette dernière étant en situation de quasi plein-emploi... Serait-ce une chance à saisir pour les Francs-comtois, limitrophes de nos voisins Hélvètes ? 

breitling_horlogerie_montre-040.jpg
Illustration © d poirier
PUBLICITÉ

Selon Les Echos, le chômage en Suisse ne cesse de baisser : en avril, il a diminué de 0,2 point pour atteindre 2,7%. L’embellie profiterait notamment aux cantons romands, frontaliers avec la France.

Des entrepreneurs en manque de personnel

Si ces chiffres sont une bonne nouvelle pour les travailleurs Suisses, qui sont en situation de quasi plein-emploi, ils le bien sont moins pour les chefs d’entreprise hélvètes. En effet, si presque tous les Suisses ont déjà un travail, difficile d’embaucher ! D’autant plus si la main d’oeuvre recherchée doit être qualifiée, ce qui veut dire aussi plus rare. 

Des besoins en horlogerie

Toujours selon le journal économique, « plus de la moitié des entreprises qui cherchent à recruter éprouvent des difficultés à trouver le bon candidat ». Ces déficits en main d’œuvre concerneraient les métiers d’ingénierie, du droit, de l’informatique, de la santé, des sciences de la vie et de… l’horlogerie. Qu’on sait être une spécialité comtoise… 

Une chance à saisir rapidement

Logiquement, les salaires devraient bientôt augmenter pour attirer le personnel recherché ; alors sans doute est-ce une chance à saisir pour les travailleurs francs-comtois qualifiés dans les domaines recherchés.

D’autant plus que selon Les Echos, les mesures visant à réduire la libre circulation des travailleurs européens entrera en vigueur le 1er juillet prochain, rendant plus difficile la migration en Suisse ; donc si l’opportunité doit être saisie, elle doit l’être vite.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.82
couvert
le 20/10 à 12h00
Vent
1.54 m/s
Pression
1006.05 hPa
Humidité
79 %

Sondage