La voiture d'Eric Alauzet prise pour cible : les réactions

Publié le 31/05/2020 - 18:22
Mis à jour le 01/06/2020 - 09:00

Le député La République en marche et candidat à l’élection municipale de Besançon Eric Alauzet, a été la cible d’un acte de vandalisme dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai 2020. De nombreuses réactions en soutien à l’élu ont été publiées sur les réseaux sociaux, notamment de la part de ses rivaux au second tour.

Éric Alauzet © Hélène Loget ©
Éric Alauzet © Hélène Loget ©

La voiture du député et particulièrement les véhicules stationnés autour ont été incendiés dans la nuit de vendredi à samedi, près du domicile d'Eric Alauzet. Un groupuscule anarchiste a revendiqué l'acte.

Une enquête est ouverte.

Réactions 

Joël Mathurin, préfet du Doubs

Joël Mathurin "condamne fermement l'incendie volontaire d’un véhicule visant le député du Doubs Eric Alauzet, et sa revendication.

Les services de police ont été saisis de cette affaire sous l’autorité du parquet de Besançon et recherchent activement le ou les auteurs.

Les services de l’État sont attachés à garantir l’expression pluraliste des opinions, le débat démocratique en dépend. Une instruction de vigilance renforcée concernant l’ensemble des parlementaires a ainsi été donnée aux forces de sécurité intérieures du Doubs."

Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon

"Après l’incendie clairement revendiqué d’un véhicule proche du domicile du député Eric Alauzet, Jean-Louis Fousseret Maire de Besançon et Président de Grand Besançon Métropole dénonce des agissements inconcevables dans une société démocratique.

Quelles que soient les opinions des uns et des autres, rien ne justifie de tels actes criminels. Cet incendie à proximité d’autres véhicules et de bâtiments aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Il dénonce de tels actes et souhaite qu’ils soient sévèrement punis."

Anne Vignot, candidate EELV à l'élection municipale de Besançon

"Hier, un groupuscule anarchiste a revendiqué avoir incendié le véhicule personnel du député et candidat à la mairie Eric Alauzet. Il s'avère que le véhicule incendié n'était pas le sien faisant une victime co-latérale de leur agression. 

Anne Vignot et l’ensemble des candidats de la liste Besançon par nature condamnent fermement cet acte. L’intimidation des élus et des candidats n’a pas sa place en démocratie. Chacun.e doit pouvoir exprimer ses opinions sans se sentir menacé.

Nous faisons part à Eric Alauzet de notre soutien face à cet acte inadmissible et lâche." 

Ludovic Fagaut, candidat LR à l'élection municipale de Besançon

"J’apprends avec stupeur l’incendie criminel qui avait pour but d’atteindre le député Alauzet et sa famille. Cet acte dont l’objectif est de s’en prendre aux représentants de la République est particulièrement choquant et inquiétant. J’ai une pensée particulière pour les personnes qui ont été véritablement victimes matérielles de ces faits abjects."

Laurent Croizier, président du Modem du Doubs

"Je condamne fermement la tentative d'incendie du véhicule du député Eric ALAUZET, qui a conduit à la destruction de plusieurs véhicules à l'intérieur de la copropriété du candidat aux élections municipales à Besançon.

J'apporte mon soutien à Eric ALAUZET et sa famille ainsi qu'aux propriétaires des véhicules incendiés.

C'est un acte terroriste d'une gravité extrême. Aucune divergence politique n'excuse la violence. L'extrémisme politique, d'où qu'il vienne, est une menace pour notre Démocratie."

Franck Monneur, directeur de campagne d'Eric Alauzet

"Vouloir s’en prendre à un élu, candidat à l’élection municipale, chez lui, dans sa propriété.

Des faits graves revendiqués par un groupuscule extrémiste, cela est très inquiétant pour notre démocratie." 

Fannette Charvier, députée du Doubs

"Ces actes sont inacceptables et n'ont pas leur place dans notre société, ni aujourd'hui ni demain. Soutien plein et entier @ericalauzet qui a été ciblé, à ses proches, ainsi qu'à ses voisins."

Les Jeunes avec Macron du Doubs

"Les Jeunes avec Macron du Doubs condamnent fermement l’acte d’un groupuscule d’extrême gauche qui a tenté de mettre feu au véhicule du député du Doubs Eric Alauzet au sein de sa copropriété et a occasionné des dégâts matériels importants.  Les conséquences auraient pu être bien pires ! Cet acte est une atteinte à notre démocratie républicaine. En s’attaquant à un élu de la nation, c’est à toute la nation que l’on s’attaque. Aucune divergence d’opinion ne saurait justifier de s’en prendre à des personnes ou à des biens.  Nous apportons notre soutien plein et entier au député ainsi qu’aux personnes dont les voitures ont été incendiées."

Richard Ferrand, président de l'Assemblée nationale

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.88
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
92 %