Alerte Témoin

Le ras-le-bol des policiers

Publié le 23/01/2014 - 10:17
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:08

Les principaux syndicats de gardiens de la paix appelaient à une journée de mobilisation mercredi (22 janvier 2013) pour dénoncer un "manque de moyens”. À Besançon, les policiers se sont rassemblés à la mi-journée devant le commissariat. 

police_068.jpg
(Photo d'archives©carvy)

Après les manifestations en 2013 contre la baisse d'une indemnité aux élèves gardiens de la paix, les syndicats policiers entendent bien poursuivre le combat afin de dénoncer selon FO la "vague compensation" promise à la place de cette diminution. 

Le décret abaissant le taux de l'indemnité de sujétions spéciales de police (ISSP) allouée aux élèves policiers et gendarmes a été publié fin décembre au Journal officiel (JO). Les syndicats de police étaient hostiles à cette mesure qui, selon Bercy, permettra d'économiser 12 millions d'euros. Face à la baisse de cette indemnité, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls avait promis début novembre une compensation.

Toujours plus de tâches à accomplir, le manque d’effectif et de moyens, l’insécurité grandissante sur le terrain : les motifs de la grogne sont nombreux pour les policiers qui étaient une soixantaine devant le commissariat de Besançon. Le syndicat Alliance dénonce quant à lui les"restrictions budgétaires" et stigmatise des "méthodes managériales archaïques".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Une mobilisation aujourd’hui à Besançon pour la « régularisation de tous »

L'assemblée locale des États Généraux des Migrations participe à une convergence nationale des appels en soutien à tous les sans papiers, soit une campagne nationale pour « l’égalité des droits et la régularisation de toutes et tous ! ». Un rassemblement aura lieu à Besançon le 20 juin à 15h place de la Révolution à Besançon.

Un fonds d’urgence de 270.000€ contre la précarité étudiante mis en place en Bourgogne-Franche-Comté

Dans le contexte de la crise sanitaire, de la fermeture des établissements et de la mise en place du confinement, les étudiant·e·s ont été confronté·e·s à de nombreuses difficultés : isolement, difficultés financières accrues suite notamment à l’annulation de stages rémunérés ou à la perte d’un job, au manque de matériel informatique ou à des problèmes d’accès à internet...Face à cette situation, la Région Bourgogne Franche-Comté et le Crous s'associent pour créer un fonds d'aide aux étudiants, selon un communiqué du 10 juin 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.61
    nuageux
    le 11/07 à 6h00
    Vent
    1.05 m/s
    Pression
    1021 hPa
    Humidité
    92 %

    Sondage