Le ruisseau de Fontaine Argent dévié par un mini barrage à Besançon...

Publié le 29/10/2014 - 15:31
Mis à jour le 30/10/2014 - 10:23

Dans le cadre de son programme de réduction des déversements dans la rivière du Doubs, la Ville de Besançon a décidé en 2010 de déconnecter le ruisseau de Fontaine Argent du réseau d’assainissement unitaire pour éviter une surcharge inutile d’eaux claires pour la station d’épuration. Par ailleurs, Christophe Lime, adjoint au maire délégué à l’eau et l’assainissement, a précisé que le Doubs « est propre ». Il en a également profité pour préciser que le prix de l’eau à Besançon allait certainement augmenter…

Le ruisseau de Fontaine Argent est un petit cours d'eau alimenté par des résurgences karstiques qui coule dans la partie Est de la ville. Depuis une semaine, il coule à l'air libre sur environ 500 mètres depuis une source située rue de Chalezeule jusqu'au chemin de Brûlefoin. Sa longueur totale est de 1,750 km. 

Un réseau séparatif cheminant rue Tristan Bernard et boulevard Diderot a été aménagé pendant les chantiers majeurs du tramway pour profiter de l'éventrement de la voirie.

L'exutoire est un ancien caniveau passant sous le parc Micaud et débouchant par une buse ovoïde un peu en amont du pont de la République. Le ruisseau coule dorénavant dans le nouveau réseau et débouche en rejet dans le Doubs, au niveau du parc Micaud. 

Le coût global de l'opération, comprenant les travaux sur boulevard Diderot, la voirie, le bassin d'orage installé, la déconnexion du ruisseau au réseau d'assainissement unitaire, est de 6 millions d'euros. 

"Le Doubs est propre, on le sous-estime" 

Christophe Lime, adjoint PCF-Front de gauche délégué à l'eau et l'assainissement, profite de cette mise en service du mini barrage pour dire que "le Doubs est propre" et que sa qualité est "en amélioration constante". Il précise que dans les années 70, le Doubs était en régression, dans les années 80, il y avait une stagnation et aujourd'hui, il s'améliore de jour en jour "grâce et à cause de la fin de l'industrialisation. Cela a fait perdre des emplois et en même temps ça a permis à l'environnement de retrouver une santé". 

Le prix de l'eau risque d'augmenter… Porte-monnaie ou écologie ? 

En effet, pour préserver l'écologie, on nous rabâche sans cesse de diminuer notre consommation d'eau. Et ça fonctionne ! Les Bisontins diminuent leur consommation de 1% par an depuis plus de 10 ans. Puisque le prix de l'eau à Besançon est basé sur les recettes de consommation (actuellement, le prix de l'eau à Besançon est le plus bas en France), celles-ci en chute libre, la Ville devra augmenter légèrement le prix de l'eau comme nous l'informe Christophe Lime. Il va falloir choisir entre mettre la main à la poche ou se laver les mains plus longtemps et plus souvent ! 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.31
peu nuageux
le 13/06 à 15h00
Vent
3.05 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
45 %