Le tireur de Planoise s’est rendu à la police

Publié le 15/12/2015 - 12:32
Mis à jour le 15/12/2015 - 12:32

L' homme de 48 ans, soupçonné d'avoir grièvement blessé par balles au pistolet mitrailleur un jeune de 22 ans ce lundi 14 décembre 2015 en début d'après-midi dans le quartier Planoise à Besançon, s'est rendu à la police ce mardi 15 décembre à 9h. 

dsc_9043.jpg
Les faits se sont déroulés devant le gymnase Chateaufarine, rue de Savoie à Besançon © damien poirier
PUBLICITÉ

L’auteur présumé des coups de feu, âgé de 48 ans, s’est présenté ce mardi matin  vers 9h00 au commissariat de Besançon, a précisé le parquet. Placé en garde à vue, il devait être entendu dans le cadre d’une enquête pour « tentative d’homicide volontaire« , a-t-on ajouté. 

Il est soupçonné d’avoir tiré lundi vers 13h30 au pistolet mitrailleur sur la victime, grièvement blessée par une rafale de balles, après une altercation survenue dans le quartier Planoise de Besançon, au pied d’un immeuble situé près du collège Voltaire. Après les coups de feu, le tireur présumé avait pris la fuite, et était activement recherché par les enquêteurs.

La victime aurait cherché à s’interposer 

Selon les premiers éléments, la victime aurait cherché à s’interposer entre le tireur présumé et une mère, qui se trouvait en conflit avec le quadragénaire. Selon le parquet, l’auteur présumé des coups de feu et cette mère entretenaient des rapports conflictuels concernant leurs fils respectifs, deux collégiens fréquentant le même établissement.

Grièvement blessée, la victime, touchée de plusieurs balles principalement aux jambes et au bassin, avait été évacuée au CHU de Besançon, mais ses jours ne sont pas en danger.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
légère pluie
le 25/05 à 12h00
Vent
4 m/s
Pression
1016.39 hPa
Humidité
76 %

Sondage