L’entreprise AMTE à Thise, lauréate du fonds de modernisation automobile et aéronautique

Publié le 15/09/2020 - 17:45
Mis à jour le 15/09/2020 - 16:53

Lors du comité exécutif du Conseil national de l’industrie ce lundi 14 septembre, le Premier ministre Jean Castex et Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie, ont dévoilé la liste des 24 premiers projets lauréats des fonds de modernisation automobile et aéronautique. Parmi les lauréats, l’entreprise AMTE Augé microtechnique basée à Thise.

 ©
©

Quinze millions d’euros sont ainsi mobilisés sur l’enveloppe globale de 300 millions d’euros, et permettront pour les entreprises concernées de diversifier leur activité, de moderniser et automatiser leurs procédés de fabrication, de diminuer l’impact de leur activité sur l’environnement ou encore de développer de nouveaux procédés. Ces projets recevront une subvention d’un montant maximum de 800 000 euros.

"Nous pouvons nous réjouir du choix de l’entreprise AMTE Augé microtechnique basée à Thise dans le cadre de l’appel à projet automobile", souligne Eric Alauzet, député du Doubs. "Ce dernier s’inscrit dans la stratégie de l’entreprise de moderniser ses outils de production tout en améliorant la performance énergétique de son site de production".

Les investissements prévus sont destinés à produire des ensembles de pièces découpées et surmoulées pour les alterno-démarreurs pour le marché des véhicules hybrides. Ces investissements matériels permettront une optimisation des performances industrielles et donc d’assurer la compétitivité du site face à ses concurrents.

Enfin, ces investissements viseront à sécuriser la fabrication des produits stratégiques et d’éviter les ruptures d’approvisionnement des clients. AMTE s’était déjà distinguée par son innovation en termes de management et de dynamique d’entreprise.

"Ce fonds s’inscrit dans un ensemble plus vaste, à savoir le plan France Relance qui donne au pays les moyens de surmonter la crise et d’accélérer la transition écologique pour en ressortir plus résilients, plus autonomes, plus durables et donc plus solides", conclut le député. "De nombreuses enveloppes de ce plan sont d’ores et déjà opérationnelles pour les entreprises. Dès maintenant, près de 800 millions d’euros sont disponibles pour soutenir l’industrie."

Infos +

Lisi Automotive Former, située à Delle dans le Territoire de Belfort, fait également partie des premiers lauréats du fonds de modernisation automobile et aéronautique.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Crise et enjeux environnementaux : le Grand Besançon et la FRTP Bourgogne-Franche-Comté main dans la main

Une rencontre s'est déroulée mardi 20 juillet entre représentants de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté et de Grand Besançon Métropole. Objectif : faire le point sur la situation des entreprises des travaux publics et leurs inquiétudes alors que la crise économique affaiblit lourdement les entreprises dans ce domaine.

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.39
légère pluie
le 01/08 à 0h00
Vent
1.1 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
99 %

Sondage