Les campings francs-comtois ont affiché complets cet été

Publié le 28/08/2015 - 15:01
Mis à jour le 28/08/2015 - 17:51

Les professionnels du tourisme ont le sourire. La saison estivale a été bonne grâce à une météo des plus favorables. Plusieurs campings de la région ont été complets cet été, avec un taux de satisfaction de 97%. Et ce n’est pas fini… L’été indien se poursuivant jusqu’à la fin septembre.

Satisfait !

PUBLICITÉ

Les semaines à venir pourraient bien confirmer qu’il s’agit de l’une des meilleures saisons touristiques de la région sur ces cinq dernières années. « La période de septembre nous est généralement favorable avec l’arrivée d’un autre type de clientèle : les seniors », précise Jean-Jacques Micoud, directeur du Comité régional du tourisme (CRT) de Franche-Comté.

Jusqu’à présent, le ressenti est en tout cas positif, même si on ne peut pas encore se baser sur les résultats définitifs. La fréquentation touristique a été favorisée par un ensoleillement important. « Pour une majorité de professionnels répondants (ndlr : 200 au total), l’activité est en effet meilleure qu’en 2014 », constate Frédéric Laroche de l’Observatoire régional du tourisme, à l’origine de ce premier bilan.

Campings et loisirs de plein air tirent leur épingle du jeu

Les campings et la pratique des activités de loisirs ont été les premiers à bénéficier du temps sec et ensoleillé. La tendance est aussi particulièrement bonne en zone de lacs et de rivières, où plus de 75% des professionnels ont vu leur activité augmenter cet été. Sans réel surprise pour le CRT. « Avec la canicule, les touristes ont plébiscité les points d’eau. »

Mais ce qui donne encore plus le sourire aux professionnels, c’est le fait que les autres zones de la région (campagne, montagne, urbain) ont aussi constaté une augmentation de clientèle. Seuls les restaurateurs font grise mine : le soleil n’ayant pas forcément joué en leur faveur, les touristes leur préférant les pique-niques.

Les hôtels ne voient aussi une hausse que pour 46% des répondants ; tandis que les gestionnaires des chambres d’hôtes se disent très satisfaits (79,4%). C’est encore plus vrai pour ceux se trouvant près de l’Eurovéloroute Nantes-Budapest. Les efforts de communication autour du développement du cyclotourisme semblent payer, notamment en Haute-Saône. Tout comme autour du tourisme fluvial.

Le Doubs peut lui aussi se féliciter. La diversité de son territoire a attiré une clientèle étrangère plus nombreuse. Les Néerlandais et les Allemands se dirigeant sur le bas du département et les Suisses et les Belges sur les zones de montagne. « Toutes les formes d’hébergement ont bénéficié d’une hausse de fréquentation comme en région », remarque Nicolas Beaupain de Doubs tourisme. Le nautisme et les parcs de loisirs s’en sortent mieux également, à comparaison des musées.

Une clientèle majoritairement limitrophe, francilienne et hollandaise

La provenance géographique des touristes ne change pas. Ils viennent essentiellement des régions limitrophes du grand Est, mais aussi de l’Ile de France pour 24% et bien sûr de la Franche-Comté elle-même pour 16%. La clientèle étrangère représente 20% des touristes en région.

« Les Hollandais sont les plus nombreux même si on remarque une certaine stabilité. Viennent ensuite les Allemands, les Suisses, à qui continue de bénéficier la libéralisation du cours du franc suisse, les Belges et les Britanniques », note le directeur du CRT. La clientèle chinoise serait aussi en développement, en écho avec la Bourgogne et grâce à la proximité de l’aéroport de Genève.

Côté dépenses, les touristes resteraient raisonnables comme lors des saisons passées. « On constate même de plus en plus de réservations de dernière minute, les personnes croyant que cela leur coûtera moins cher », précise Frédéric Laroche. La durée de moyenne de séjour est également stable, d’assez courte durée, oscillant entre 4 à 10 jours selon les publics et les lieux d’accueil.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Incendie à Notre-Dame de Paris : Marie-Guite Dufay proposera une aide à la reconstruction en assemblée plénière

Quelques jours après l'incendie qui a détruit une partie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril 2019, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, annonce qu'elle proposera une aide à la prochaine assemblée plénière pour la reconstruction de la partie meurtrie de l'édifice.

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 19.09
couvert
le 21/04 à 9h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1017.258 hPa
Humidité
62 %

Sondage