Les cigognes arrivent… signalez vos observations !

Publié le 03/02/2017 - 19:30
Mis à jour le 05/02/2017 - 18:50

Après avoir passé l’hiver dans des pays plus chauds, les premières cigognes commencent à remonter en Alsace et en Allemagne, en passant par la Franche-Comté. Si vous en voyez, la LPO Franche-Comté (ligue pour la protection des oiseaux) vous invite à les signaler : combien, où et à quelle heure ? Ayez le réflexe !

PUBLICITÉ

Des milliers de cigognes traversent la région deux fois par an. Après avoir passé l’hiver en Afrique subsaharienne, en Afrique du Nord et en Espagne, les cigognes blanches commencent à regagner leur aire de reproduction. « Les oiseaux arrivent du Sud, survolent Lons-le-Saunier direction Besançon, puis par la vallée du Doubs, passent vers Montbéliard, Belfort avant de poursuivre le long de la vallée du Rhin« , explique la LPO.

« Dans cette période, l’observation de cigognes est quotidienne »

La période de migration prénuptiale s’étale du 15 janvier au 30 avril, avec un pic de passage de mi-février à mi-mars. « Dans cette période, l’observation de cigognes est quotidienne », selon la LPO Franche-Comté. Grâce aux observations relayées par le réseau de la LPO Franche-Comté, une carte des données en temps réel est mise en ligne sur le site internet de la LPO.

La LPO invite tous les Francs-Comtois à rejoindre ce réseau d’observateurs, en signalant les groupes de cigognes. « Un effectif, un lieu, une heure de passage et vous voilà un « Biodiv’acteur ». Alors ayez le réflexe ! »

Infos +

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Jardiniers, avez-vous vu la courtilière ?

Avec sa morphologie pour le moins déroutante et sa taille imposante, la courtilière peut en impressionner plus d’un ! Et pourtant, cet insecte étonnant est en réalité totalement inoffensif. On la trouve dans les jardins et cultures au sol meuble ainsi qu’aux abords de zones humides...le conservatoire botanique a besoin des jardiniers pour recenser l'espèce en Bourgogne-Franche-Comté !

Comment arrive-t-on à détecter les différents pollens dans l’air ?

Thème de la semaine : le printemps #2 • Tous les vendredis, Atmo Bourgogne Franche-Comté diffuse son bulletin de surveillance des pollens. Comment capte-t-on les pollens ?  comment sont-ils différenciés ? Comment fonctionne le capteur installé à Besançon ? Réponses.

Neige collante et chutes de branches : 5.000 foyers toujours privés d’électricité dans le Doubs et le Jura

jusqu'à 6.500 clients impactés • En raison des chutes de neige collante dans la nuit de mercredi à jeudi et dans la matinée et  les chutes de branches entraînant les fils électriques à terre , les équipes d'Enedis sont à pied d'œuvre pour rétablir l'électricité dans le Doubs et le Jura. Retour normal prévu dans la soirée.

Neige : l’hiver fait son petit come-back …

En images • Des gros flocons sont tombés en fin de matinée sur la Franche-Comté dans le Haut-Doubs et le Haut-Jura. Les flocons peuvent ponctuellement tomber à partir de 700 m. d'altitude. Les internautes en ont profité pour poster de nombreuses images sur les réseaux sociaux

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.44
ciel dégagé
le 19/04 à 0h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1023.351 hPa
Humidité
86 %

Sondage