Alerte Témoin

Les infirmiers anesthésistes ne veulent pas se faire endormir

Publié le 01/12/2010 - 17:05
Mis à jour le 01/12/2010 - 17:05

A la faveur d’une journée nationale de grève et de manifestation, les infirmiers anesthésistes ont manifesté dans tout le pays cet après-midi. A la fois pour s’opposer «à la mort programmée» de leur profession, mais aussi pour s’élever contre «la répression policière intolérable» intervenue le 1er octobre à Paris à l’occasion de leur septième manifestation en huit mois.

1291219757.jpg
Opération de sensibilisation des infirmiers anesthésistes devant le tribunal de Besançon ©carvy
C’est précisément parce que trois de leurs collègues étaient jugés ce mercredi à Paris que les infirmiers anesthésistes se sont réunis cet après-midi devant les tribunaux des grandes villes comme ils l’ont fait à Besançon.

D’ailleurs, on a appris en fin de journée que les infirmiers parisiens ont été relaxés. Reste maintenant aux manifestants à faire aboutir leurs revendications professionnelles au nombre desquelles le maintien de l’exclusivité de compétence, la master pour tous, une revalorisation indiciaire cohérente, la prise en charge de la pénibilité avec la maintien de la catégorie active.

Pour devenir infirmier anesthésiste, il faut un parcours complémentaire de 24 mois. « Grâce au tandem médecins/infirmiers anesthésistes, le taux d’accident a chuté de manière spectaculaire depuis 20 ans », soulignent les manifestants qui estiment que « de véritables menaces pèsent aujourd’hui » sur leurs compétences.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura le 22 septembre

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

General Electric promet des embauches en France dans l’éolien en mer

General Electric continuera à embaucher en France sur ses trois sites dédiés à l'éolien en mer, a assuré mardi le président de GE Renewable Energy Jérôme Pécresse, qui vise un total de 1 400 emplois d'ici à la fin 2021 alors que 753 postes seraient supprimés selon des sources syndicales, à Villeurbanne ou encore Belfort.

Manifestation : 200 personnes dans les rues de Besançon ce samedi

Mise à jour • Le syndicat Force Ouvrière Conseil régional avait appelé à manifester ce samedi 12 septembre 2020 à Besançon et à faire grève le 17 septembre pour "revendiquer un société plus juste et bienveillante" dans le cadre de la crise sanitaire. Le cortège a été rejoint par des Gilets Jaunes et le collectif de la Vigie des Vaites.

Un voile d’ombrage de 100 m2 pour la MJC Palente

Initiative • La MJC Palente a installé devant ces locaux en ce mois d'août 2020 un voile d’ombrage de 100 m2 pour venir proposer un peu d’ombre pendant ces périodes de  chaleurs. Les enfants des accueils de loisirs sont les premiers à en profiter.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     14.16
    couvert
    le 21/09 à 6h00
    Vent
    0.78 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage