Les maraîchers, « oubliés » dans le plan d’action sécheresse

Publié le 28/05/2019 - 14:35
Mis à jour le 28/05/2019 - 14:15

La Confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté dit "regretter la différence de traitement du Conseil Régional"concernant la sécheresse de 2018 entre les éleveurs et les maraîchers, dans un communiqué du 28 mai 2019.

secheresse_france_mais.jpg
illustration © DR

Communiqué de presse de La Confédération paysanne de Bourgogne-Franche-Comté : "Les maraichers, oubliés du Conseil Régional face à la sécheresse de 2018"

"L’aide exceptionnelle sécheresse 2018 mise en place par la Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté a été calculée sur la base du nombre d’Unités Gros Bovins ayant mis bas détenus au titre de la campagne 2018. Seuls les éleveurs ont pu en bénéficier.

Les maraîchers "très affectés" par la sécheresse

Les maraîchers, pourtant très affectés par l’épisode climatique de 2018 n’ont pas eu accès à cette aide !

La Confédération paysanne a proposé un modèle d’indemnisation et insiste, malgré les deux courriers pour faire part de cette injustice laissés sans réponse par le Conseil Régional, pour demander la mise en place d’une aide sécheresse pour les producteurs de végétaux.

"Un défaut de communication auprès des paysans"

Par ailleurs, nous regrettons le défaut de communication auprès des paysans concernant ce dispositif d’aide. Le dossier n’a été disponible que par voie informatique et les paysans n’ont pas été informés de la modification de la date buttoir pour renvoyer leur dossier du 31 mars au 30 avril.

De plus, le changement dans les critères d’éligibilité (passage d’une aide attribuée sur la base des UGB présents sur l’exploitation à une aide attribuée sur la base des UGB ayant mis bas) a été fait sans concertation avec notre syndicat, bien que l’impact sur le montant de l’aide n’ait pas été négligeable. A l’avenir il est souhaitable que tous les syndicats agricoles soient associés tout au long du processus pour définir les modalités d’attribution des aides les concernant."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chômage au 3e trimestre 2020 : une baisse de 14 % en Bourgogne Franche-Comté

Au troisième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 130 430. Ce nombre baisse de 14,0 % sur le trimestre (soit –21 180 personnes) et progresse de 5,7 % sur un an.  En France métropolitaine, ce nombre baisse de 11,5 % ce trimestre (+9,5 % sur un an). Découvrez les chiffres par département en Bourgogne Franche-Comté...

Le Groupe F3C, au contact des particuliers, au service des entreprises et des collectivités

PUBLI-INFO • Ancré dans le territoire franc-comtois depuis 1926, le Groupe F3C, dont le siège est à Baume-les-Dames, est le spécialiste de la distribution de carburants et de combustibles de chauffage pour les entreprises, les particuliers et les collectivités. Aujourd'hui, l'entreprise familiale, devenue un acteur majeur de la distribution multi-énergie en Franche-Comté et en France, étoffe sa gamme de produits pour proposer notamment de l'électricité et des biocarburants…

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.04
couvert
le 27/10 à 18h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
47 %

Sondage