Les savoirs-faire horlogers immortalisés par six photographes au musée du Temps

Publié le 25/05/2021 - 12:01
Mis à jour le 26/05/2021 - 15:36

L’exposition Transmissions transcrit l »immatériel au travers de la photographie en tant que production artistique contemporaine à même de proposer des approches nouvelles et sensibles des savoir-faire horlogers et de mécanique d’art. Elle est visible du jusqu’au 7 novembre 2021 au musée du Temps à Besançon…

L’entrée des musées du Centre est gratuite jusqu’au 31 août 2021.

Six photographes, issus d’un concours, ont été mandatés par deux musées (le musée du Temps et le musée international de la Chaux-de-Fonds) pour réaliser ce travail. De juin à septembre 2020, ils ont arpenté le terrain. Ils ont exploré les ateliers, les entreprises, les musées et les écoles de la région horlogère franco-suisse.

En présentant les œuvres de trois photographes de chaque côté de la frontière, l’exposition se construit de manière complémentaire. "Intégrées aux espaces d’exposition permanente des deux musées, ces photographies soulignent le caractère indissociable des patrimoines matériel et immatériel, offrant ainsi de nouvelles interprétations des collections", explique le musée du Temps.

Zoom sur l'exposition installée sur deux lieux

Au musée international d'horlogerie de la Chaux-de-Fonds (MIH)

Clocks and Clouds – Jean-Christophe Béchet

  • Le projet de Jean-Christophe Béchet associe technologie et poésie, « horloges » et « nuages », en référence à Clocks and Clouds, œuvre du compositeur György Ligeti. Ses photographies confrontent les formes saillantes et coupantes de l’horlogerie aux paysages verdoyants de l’Arc jurassien.

Chez Kari Voutilainen © Jean-Christophe Béchet

Tempologie – Marie Hudelot

  • Marie Hudelot revisite et détourne les codes des traditions et du folklore. Elle choisit de représenter l’univers horloger jurassien en réalisant des totems, façonnés avec des objets personnels et des pièces empruntées lors de ses rencontres avec cette « tribu horlogère » de l’Arc jurassien.
    Laurence © Marie Hudelot

Face à face – Joseph Gobin

  • Joseph Gobin propose une galerie de portraits posés d’apprenants et d’enseignants en horlogerie. Il entend témoigner de la flamme intérieure qui anime les êtres en quête de connaissances. Son travail se concentre sur l’individu, ses postures, regards et attitudes avec, en second plan, les lieux et outils de l’apprentissage.

Arthur Marchegay, 20 ans, deuxième année de DNMADE (diplôme national des métiers d’art et du design en spécialité horlogerie) © Joseph Gobin

Au musée du Temps de Besançon 

Mouvements du Monde – Raphaël Dallaporta

  • Raphaël Dallaporta articule un ensemble de trois expériences autour du principe de la rotation, comme une invitation à ressentir le monde en mouvement. À l’image de sa mise en lumière des mouvements des astres de l’Astra- rium de Dondi conservé au MIH, il rend manifestes des phénomènes autrement imperceptibles. Ses installations témoignent de ce que l’histoire, la science et la technologie nous transmettent de notre place dans l’Univers.

© Raphaël Dallaporta

Hu/Mains – Christophe Florian

  • De la manufacture industrielle aux ateliers d’artisans, Christophe Florian capture la maîtrise du geste horloger. La main et l’humain sont au centre de sa démarche, afin de focaliser l’attention sur le visible - binoculaire, pigments, poinçons - comme sur l’invisible : une identité partagée.

Application d'émail au pinceau © Christophe Florian

Blind Date – Thomas Brasey

  • Un voile de mystère recouvre le monde de l’horlogerie : alors que ses secrets semblent être détenus par quelques initiés, le profane se représente un monde magique. Thomas Brasey relate sa rencontre avec ces horlogers-magiciens et souligne les fines tensions entre le banal et le mystérieux, le simple et le compliqué, le visible et l’invisible, qui parcourent le savoir-faire horloger et de mécanique d’art.

© TBrasey

À propos...

Situés de part et d’autre de la frontière franco-suisse, le musée du Temps et le musée international d’horlogerie sont deux institutions reconnues dans les domaines de l’horlogerie et de la mesure du Temps. En collaboration avec la Nuit de la Photo à La Chaux-de-Fonds, ils s’associent pour la réalisation d’une exposition transfrontalière exceptionnelle s’inscrivant dans le cadre de la candidature franco-suisse des Savoir-faire en mécanique horlogère et mécanique d’art sur la Liste du Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Infos +

Musée du Temps, 96 Grande rue 25000 Besançon

  • +33381878150 musee-du-temps@besancon.fr  
  • Horaires d’ouverture : Mardi, mercredi, jeudi, vendredi ? 10h à 12h / 14h à 18h , samedi, dimanche et jours fériés ? 10h à 18h sans interruption
  • ? Accueil des groupes du mardi au vendredi à partir de 9h sur réservation
  • Fermé ? les lundis et les 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Musée d’Arts et du Temps : “Nous sommes inquiets pour la santé des agents” (intersyndicale)

Emmanuelle Monnin pour le syndicat Sud CT 25, accompagnée de Sophie Caron, pour Force ouvrière a indiqué "être inquiète" pour les agents, notamment suite à des problèmes de management de la part de Laurence Madeline, la directrice des musées d’arts et du Temps. L’intersyndicale lance également un appel à la maire de Besançon…

Une manifestation contre la répression des free party à Besançon

Suite à une initiative nationale lancée par le compte Instagram ”Tekno anti-répression”, le collectif Franche-Comtek appelle à manifester dans les rues de Besançon samedi 13 avril 2024. Objectif : protester contre ”la politique répressive que mène l’Etat à l’encontre des free party depuis plus de 30 ans et plus particulièrement ces cinq dernières années.”

La Citadelle de Besançon met la biodiversité à l’honneur…

Pour mettre en lumière les projets de conservation d’espèces précieuses soutenus par l’équipe du parc zoologique, le muséum organise à la Citadelle de Besançon du 16 avril au 29 mai 2024 une saison de sensibilisation, le "Printemps de la biodiversité". Sept après-midi seront ainsi dédiées à la découverte d’espèces fascinantes, de leurs environnements fragilisés et des actions mises en œuvre pour leur protection. 

Le musée des Maisons Comtoises fait le plein de nouveautés pour ses 40 ans !

PUBLI-INFO • Une nouvelle saison s’ouvre à partir de lundi 1er avril 2024 au musée-parc des Maisons comtoises à Nancray. Et cette année est particulière puisqu’elle marque le 40e anniversaire du musée. L’occasion de proposer une programmation très riche et de nombreuses nouveautés à découvrir jusqu’à la fin de l’année…

Charles Belle, source d’inspiration pour un livre et un film…

Si le peintre franc-comtois Charles Belle s’inspire de la nature pour ses oeuvres, c’est à son tour d’être la source d’inspiration dans un livre publié le 1er avril mêlant poésie, peinture, littérature, histoire de l’art et cinéma et dans un film signé François Royet diffusé en avant-première au musée du Louvre à Paris le 13 avril. Focus.

Cumbia, hip hop, jazz electro, pop… Un jeune label sort une compilation 100% bisontine

Fraîchement créé, le label Les Disques du Crochet fondée par l’artiste bisontin Zerolex, va sortir le 3 mai 2024 une compilation musicale intitulée Mosaïque entièrement composée de projets d’artistes de Besançon pour la plupart issus du collectif La Boocle. De la cumbia au hip hop, du jazz électronique à la pop… il y en aura pour les mélomanes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 24.89
nuageux
le 14/04 à 12h00
Vent
2.59 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
50 %