Les ventes de PSA dopées par Peugeot et Opel malgré le revers en Chine

Publié le 17/01/2018 - 07:53
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:23

Les ventes unitaires de PSA ont progressé de 15,4% au niveau mondial en 2017 grâce à l'arrivée d'Opel/Vauxhall et à la forme de Peugeot, mais le groupe automobile français a subi un important revers en Chine et Asie du Sud-Est (-37,4%).

tn1-3.jpg
3008 COTY (voiture de l'année 2017) Trophée sur ligne de finition Sochaux ©Groupe PSA, Direction de la communication
PUBLICITÉ

Avec 3,63 millions de voitures particulières et utilitaires légers vendus l’année passée, PSA reste devancé par le groupe Renault (3,76 millions de véhicules) pour la deuxième année consécutive au classement des groupes automobiles français.

  • L’année 2017 a néanmoins représenté le quatrième exercice consécutif de progression des ventes unitaires pour PSA, qui avait frôlé la faillite en 2013-2014.

Sans compter Opel/Vauxhall, dont les ventes sont comptabilisées dans le groupe depuis le 1er août après leur acquisition auprès de l’américain General Motors, l’augmentation des ventes est de 2,6% au niveau mondial. 

Par marques, Peugeot tire son épingle du jeu avec une hausse de 10,4% grâce aux 4×4 urbains (600.000 exemplaires de « SUV » ont été vendus par la marque au lion), tandis que Citroën recule de 7,5% et que la marque aux aspirations luxueuses DS, encore en manque de nouveautés commercialisées, chute de 38,5%.

Le directeur de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, s’est félicité d’un « millésime exceptionnel avec des résultats records » pour sa marque. « Notre objectif de 2 millions de véhicules vendus est battu grâce notamment au succès de nos gammes SUV et véhicules utilitaires que complète la performance solide de nos berlines traditionnelles 208 et nouvelle 308 », a-t-il ajouté, cité dans le communiqué du groupe, précisant que les ventes hors Europe de Peugeot représentaient désormais 45%.

En Europe, premier marché de PSA, les volumes progressent de 23,2% grâce surtout à Opel et Vauxhall, et atteignent 2,37 millions d’unités. Mais hors cet élargissement du périmètre, les ventes unitaires augmentent encore de 3,7% sur le Vieux continent, portées par Peugeot et Citroën.

« Premiers signes de redressement » en Chine –

En Chine, premier marché automobile mondial, et en Asie du Sud-Est, PSA a en revanche chuté de 37,4%, écoulant l’année dernière 387.000 unités. Rien qu’en Chine, PSA avait immatriculé plus de 700.000 véhicules en 2015 et disait alors viser un million de ventes unitaires à l’horizon 2018.

PSA voit néanmoins de « premiers signes de redressement commercial », dans la région, où il enregistre « une progression de ses ventes mensuelles depuis juillet et une augmentation de la part de marché au second semestre de 0,3 point par rapport au premier semestre ».

La région Moyen-Orient et Afrique est venue compenser cet effondrement avec un bond des ventes de 54,5% à 592.000 unités, tendance « notamment portée par le dynamisme du groupe en Iran », pays où le groupe, revenu à la faveur de l’allègement des sanctions économiques liées au programme nucléaire de la République islamique, a réalisé 446.000 ventes l’année dernière, a souligné PSA dans un communiqué.

Pour les véhicules utilitaires, Philippe Narbeburu, responsable de ce secteur, a qualifié 2017 de « belle année », grâce au renouvellement de la gamme des véhicules commerciaux. Le constructeur atteint un « record historique de ventes à 476.500 unités, en progression de 15% par rapport à 2016 ».

  • En Europe, « nous atteignons 20,2% de part de marché fin 2017 » et « nous allons trois fois plus vite que le marché sur l’année 2017 », a souligné M. Narbeburu.

« L’Eurasie progresse de 55%, où à partir de mars 2018 nous allons industrialiser et produire dans notre usine de Kalouga (Russie) nos Jumpy et Expert » dans leurs versions utilitaires puis transport de personnes, a-t-il ajouté. 

Une gamme utilitaire électrique 

Il a par ailleurs annoncé que PSA serait doté à l’horizon 2022 d’une gamme utilitaire complète fonctionnant à l’électricité.

PSA, qui avait publié pour 2016 un bénéfice net de 2,15 milliards d’euros (+79% par rapport à 2015) et affiché une marge opérationnelle « record » de 6%, doit publier ses résultats financiers 2017 le 1er mars prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 26.85
partiellement nuageux
le 17/07 à 9h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1015.17 hPa
Humidité
55 %

Sondage