Liquidation de la fonderie MBF : "L'Etat nous a menés en bateau, il n'a validé aucun repreneur"

Publié le 17/12/2021 - 08:19
Mis à jour le 17/12/2021 - 11:18

La cour d’appel de Dijon a confirmé jeudi 16 décembre 2021 la liquidation de la fonderie automobile MBF de Saint-Claude (Jura), mettant fin à tout espoir de reprise pour ses 286 salariés. « L’Etat nous a menés en bateau, il n’a validé aucun repreneur », a déploré M. Sukran secrétaire du CSE et représentant du syndicat Sud Industrie.

 © ©Sauvons MBF Aluminium:Facebook
© ©Sauvons MBF Aluminium:Facebook

"Il n'y a plus d'issue du tout, c'est la fin", a réagi auprès de l'AFP Koray Sukran, secrétaire du CSE et représentant du syndicat Sud Industrie. "Il y a beaucoup de colère, de déception et d'amertume", a-t-il souligné, jugeant"désolant d'avoir gâché un tel outil de travail".

Selon M. Sukran, les derniers espoirs de poursuite d'activité se sont envolés la semaine dernière avec la décision des deux principaux clients, Stellantis et Renault, de ne pas soutenir par des commandes le projet de société coopérative qui cherchait à reprendre l'entreprise.

  • Le représentant syndical a dénoncé la "complicité"de l'Etat, qui a "participé à ce qui est arrivé', selon lui. "L'Etat nous a menés en bateau, il n'a validé aucun repreneur", a déploré M. Sukran.

La décision rendue jeudi "est la suite logique de tout ce qui a été décidé pour les fonderies en France : des liquidations les unes après les autres", a estimé pour sa part Nail Yalcin, délégué CGT de MBF, prévenant que "la colère risque de s'exprimer parmi les salariés dans les prochains jours".

"Le tribunal de commerce aurait dû laisser du temps" aux salariés pour "finaliser" leur projet de reprise, Syndicats

A l'audience de la mi-octobre, Me Meyer avait soutenu que le tribunal de commerce aurait dû, plutôt que de liquider la société, "laisser du temps" aux salariés pour "finaliser" leur projet de reprise par l'intermédiaire d'une société participative et coopérative (Scop).

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Ukraide à Besançon : un camion d’aides humanitaires envoyé tous les 15 jours en Ukraine

SOLIDARITÉ • Depuis le 24 février 2022, jour de l’invasion de la Russie en Ukraine, les Drs Patrice Gayet et Pierre-Charles Henry, médecins à la clinique Saint-Vincent, ont créé l’association Ukraide pour venir en aide aux hospitalisés ukrainiens. Depuis près d’un an, un camion de 40 tonnes est envoyé tous les 15 jours… Interview avec Patrice Gayet, chirugien engagé.

Manifestations contre la réforme des retraites : 11.000 personnes (syndicats), 8000 (police) à Besançon

Ce jeudi 19 janvier est annoncé par les organisations syndicales comme une journée de grève nationale interprofessionnelle contre la réforme des retraites proposée par le gouvernement. De nombreuses manifestations se déroulent partout en France y compris à Besançon où 11.000 manifestants selon les syndicats et 8.000 selon la police battent le pavé au centre-ville selon la CGT.

Grève : la liste des écoles fermées ce jeudi 19 janvier

Communiquée par le syndicat SNUipp-FSU, cette liste n'est pas exhaustive puisqu'elle ne mentionne que les écoles dont les personnels ont fait la démarche d'avertir le syndicat. Les retours de dizaines autre écoles permettent néanmoins de prévoir "un taux de grévistes compris entre 60 et 70% dans les écoles du département" d'après le SNUipp-FSU. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.11
partiellement nuageux
le 28/01 à 6h00
Vent
3.93 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
84 %