L'union des commerçants estime à 600 le nombre d'emplois "tués" par le chantier du Tram

Publié le 18/02/2013 - 19:01
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:25

Le 6 février 2013, la CCI du Doubs dévoilait les résultats de son enquête de 200 emplois perdus (février 2011- octobre 2012) liés, entres autres, au chantier du Tram. Dans un courrier très courtois à Dominique Roy, l’union des commerçants de Besançon parle elle plutôt de 600 emplois. Un chiffre que se rapproche des estimations de l’élu UMP  d’opposition Michel Omouri… 

Après ses explicationa alambiquées sur le nombre de pertes d'emploi liées directement ou indirectement  au chantier du tram, Michel Omouri relance le débat en publiant un mail que Jérôme Cart, le président de l'Union des commerçants,  a envoyé à Dominique Roy, le président de la CCI du Doubs.

Attrapant la balle au bond, l'élu UMP demande que "l’impact global des travaux du tramway soit définitivement expertisé par un tiers neutre, compétent et reconnu de tous: lINSEE"

Voici une partie du mail que Jérôme Cart a envoyé à Dominique Roy 

"Néanmoins, la commande de cette étude sur les emplois perdus ne concerne QUE le trajet du Tram et sa proximité immédiate !

La totalité des adhérents de l’UCB (220) et l’immense majorité des commerçants du Centre-Ville non adhérents (+ de 300) ne sont pas sur le trajet du tram; par conséquent tous les emplois perdus ne sont pas comptabilisés dans cette étude d’où la nécessité de procéder à un inventaire exhaustif sur la totalité de la zone commerciale et pas seulement sur le « corridor tram ». En effet, les informations concernant la perte d’emplois qui nous remontent des commerçants Centre-Ville et Battant sont extrêmement inquiétantes…

Les témoignages sont très nombreux de commerçants qui ont, dès 2011, dans un premier temps, arrêté leur recours aux intérimaires,  puis aux  contrats d’apprentissage  puis au Cdd, puis stoppé l’utilisation des heures complémentaires ensuite des heures supplémentaires pour enfin procéder à des licenciements.

Il y a une grande pertinence à établir le constat des emplois perdus en comptabilisant toutes les pertes d’emplois qu’elles soient perdues de façon directe ou indirecte ! 

C’est pourquoi nous  portons une grande crédibilité au chiffre de 600 emplois perdus entre 2011 et début 2013 surtout si l’on comptabilise également les emplois perdus dans le quartier Battant, au quartier Rivotte y compris le bas de la Citadelle également impacté et bien sûr le grand quartier Chaprais plus Rond-Point Chaprais (hors corridor tram)".

Notre association  a conçu et mis en place, au fil des années, un plan complet et structuré d’animations commerciales qui pourrait être repris  pour la période de mai 2013 à décembre 2013 (déjà une grande action commerciale de mars à avril 2013) couplées à une communication massive et ciblée.(...)

Notre association a besoin du soutien de la CCI du Doubs pour que ce plan d’actions et de communication soit mis en place très rapidement. Il a pour mérite de répondre directement à nos besoins, d’avoir été préalablement testé, d’être efficace et dont la mise en place est immédiate".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.71
couvert
le 01/03 à 18h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
68 %