Malgré la crise du Covid, Peugeot Saveurs a vu ses ventes augmenter de 10% en 2020

Publié le 31/03/2021 - 09:30
Mis à jour le 31/03/2021 - 14:40

Malgré plusieurs confinements en France et dans d’autres pays en raison de l’épidémie de Covid-19, l’entreprise de Quingey reconnue dans le monde entier pour ses moulins à poivre a observé une croissance de 10% en 2020. Sébastien Zott, PDG de Peugeot Saveurs nous en parle.

Sébastien Zott, PDG de Peugeot Saveurs SNC. © Alexane Alfaro via Zoom
Sébastien Zott, PDG de Peugeot Saveurs SNC. © Alexane Alfaro via Zoom

Malgré la fermeture des restaurants, des hôtels et des magasins de cuisine, plusieurs mois en 2020 et dans plusieurs pays du monde, les ventes de produits de la marque au lion ont augmenté. Pourquoi ?

Des impacts "négatifs "et des "impacts positifs"

Selon Sébastien Zott, cette croissance de 10% sur l'année s'explique par des "impacts négatifs" et des "impacts positifs".

En ce qui concerne les "impacts négatifs très forts", le PDG évoque un "impact sur l'export, puisque la majorité de nos marchés du grand export se sont éteints l'année dernière tels que l'Amérique latine, les pays arabes, ou encore la Turquie". Le deuxième impact négatif est "la restauration, car partout sur la planète, les distributeurs qui travaillent avec nous se sont arrêtés de vivre et nous en Europe on l'a beaucoup subi".

Plus réjouissant, les impacts positifs. Pour Sébastien Zott, il y en a eu trois. En premier "l'export vers les pays scandinaves, les pays du nord, les Pays-Bas, a très bien fonctionné malgré leurs mesures de confinement, et ils se sont confinés plus tard que nous, ils ont continué à vivre et on a fait de très bons scores".

Le deuxième facteur positif selon le PDG, "c'est une tendance de fond de marché : suite au confinement, il y a eu un regain d'intérêt des consommateurs pour leur intérieur, leur maison, l'endroit où ils vivent, c'est pour ça que vous avez tous les marchés liés au bricolage, au jardinage, à la décoration et à la cuisine, aux arts de la table, qui ont eu le vent en poupe, et encore plus sur la partie cuisine parce qu'on passe plus de temps à cuisiner chez nous suite à la fermeture des restaurants."

Enfin, le troisième facteur positif concerne le digital : "là où se sont éteintes les ventes dans les magasins, le digital a pris le relai, pas dans sa totalité, mais il a pris le relai. On a vu de très belles performances sur notre site e-business, mais aussi sur celui de tous nos clients qui ont une activité digitale."

"On prépare l'après-Covid"

Pour le PDG de Peugeot Saveurs, "ces +10%, c'est une très belle réussite avec beaucoup de facteurs négatifs. On se dit que nous sommes en train de jeter les bases d'un futur développement : on investit dans une nouvelle filiale au Royaume-Uni, on a augmenté notre budget de communication sur nos marchés, on embauche des gens sur les marchés pour mieux parler de la marque, donc on est en train de préparer l'après-Covid." Et de conclure : "Peugeot est une société qui a comme destin de réussir, on n'a pas le choix et on va y arriver."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Où sortir cet été dans le Grand Besançon ?

Ce lundi matin, il était encore difficile à croire que l’été approche avec son lot d’animations de plein air… Et pourtant ! Anne Vignot, présidente de Grand Besançon Métropole, Pierre Contoz, président du musée des Maisons comtoises, Benoît Vuillemin, vice-président de GBM en charge de l’attractivité et du tourisme, Patrice Hennequin, président de l’Office de tourisme et des congrès de GBM et François Bousso, conseiller communautaire GBM délégué à l’éco-tourisme, se sont réunis pour lancer officiellement la saison touristique estivale du territoire.

Une trentaine d’entreprises de la filière horlogère réunies à Besançon ce jeudi 30 mai 2024

A l'occasion d'un événement fondateur organisé à Besançon dans les locaux de Francéclat, France Horlogerie a convié, ce jeudi 30 mai 2024, des entreprises de la chaîne de valeur horlogère française (marques de montres, fabricants de composants, sous-traitants, détail...). L'objectif ? Lancer la démarche des grappes d'entreprises.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.74
ciel dégagé
le 13/06 à 12h00
Vent
3.16 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
45 %