Manifestation des ambulanciers : les blocages se poursuivent

Publié le 18/10/2018 - 15:28
Mis à jour le 18/10/2018 - 15:28

Ce 17 octobre 2018, une délégation était reçue par Joël Mathurin, le préfet du Doubs suite aux demandes des ambulanciers. Cette rencontre n’a pas apporté de satisfaction aux chefs d’entreprise qui ont décidé de poursuivre les blocages. ..
 

© Hélène Loget ©
© Hélène Loget ©

"Le préfet nous a indiqué ne rien pouvoir faire au niveau local", explique Fabrice Jeannerod, représentant de l'ATSU 25, Association pour les transports sanitaires urgents du Doubs et ambulancier à Pontarlier.

Et d'ajouter : "Cela veut dire qu'il n'y aura pas de revalorisation de la garde départementale. Il a donc été décidé de poursuivre le mouvement, de ne pas faire les sorties et transferts inter-hospitaliers, les sorties à domicile, de gardes de nuit jusqu'à nouvel ordre".

En plus de ces mesures, les quatre départements n'assurent plus "la garde, départementale". Fabrice Jeannerod précise que le "mouvement se poursuivra jusqu'à de nouvelles négociations avec Monsieur le Préfet, sinon il n'y aura pas de sortie". Il lui est demandé de : revoir la garde départementale et que les transports soient payés sous quinzaine.

Des entreprises bientôt réquisitionnées ?

Le représentant indique avoir eu "des échos" selon lesquels des entreprises du Jura "pourraient être réquisitionnées": "Il se pourrait que le préfet nous réquisitionne même dans le Doubs et là, on serait obligé d'y aller et on travaillerait encore à titre gratuit", explique-t-il.

Info +

  • Le mouvement englobe : 26 entreprises du Doubs, 20 entreprises du Jura, 25 entreprises en Haute-Saône et 6 pour le Territoire de Belfort. Une seule entreprise sur Besançon assure les sorties.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Social

Morteau : l’action sociale renouvelle l’opération de solidarité les Boîtes du cœur

L'an passé, 280 boîtes avaient été redistribuées aux personnes démunies et isolées, percevant de modestes revenus mais aussi aux personnes hébergées dans des structures d'accueil, aux étudiant(e)s en situation de grande précarité et bien d'autres encore. L’opération de solidarité est renouvelée cette année.

Record mondial : la 162e vente des Hospices de Beaune atteint les 31 millions d’euros

Dans une salle des ventes bondée sous les Halles de Beaune, face à un public de plus de 700 personnes, la 162ème édition de la vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune a atteint un total de 31 millions €, record mondial pour une vente aux enchères de vins, et plus du double du précédent record pour la vente des vins des Hospices de Beaune, établi en 2018. 

La Banque alimentaire refait ses stocks à l’entrée de 140 magasins en Franche-Comté

Les gilets orange de la Banque Alimentaire accueilleront le grand public les 25, 26 et 27 novembre 2022 à l’entrée de 140 magasins du Doubs et du Territoire de Belfort et collecteront des produits alimentaires et des produits d’hygiène de première nécessité. En Haute-Saône, la collecte a été anticipée d’une semaine pour ne pas coïncider avec la foire de la Sainte Catherine.

Mères isolées, inflation, reste à vivre… Le rapport accablant de la pauvreté en France

Tous les ans, le Secours Catholique-Caritas France recueille les données remontées de ses 72 délégations nationales pour dresser une analyse statistique de l’état de la pauvreté en France. Le rapport publié ce jeudi 17 novembre démontre que 67% des ménages rencontrés vivent avec 5€ de "reste à vivre" par jour et par personne.

Grande collecte solidaire de jouets dans le Doubs du 19 novembre au 4 décembre

SOLIDARITÉ • ecosystem en partenariat avec le Sybert, annonce l’opération "Laisse Parler ton Cœur" : une collecte solidaire de jouets inutilisés. Organisée du 19 novembre au 4 décembre 2022 pendant la Semaine européenne de réduction des déchets, la collecte aura lieu dans deux points de collecte à Besançon et Thise. 

Crise " sans précédent " au CHU de Besançon : le Collectif de défense de la santé du Doubs tire la sonnette d’alarme

Dans un communiqué du 13 novembre 2022, le CoDéS 25, Collectif de défense de la santé du Doubs, alerte la population et les pouvoirs publics sur "l’état de crise sans précédent" que subit le CHU de Besançon. Il affirme par la même occasion rejoindre l’appel lancé par Laurent Thinès, neurochirurgien et chef de service en Neurochirurgie et chirurgie de la douleur et du rachis au CHU de Besançon, membre des collectifs inter-hôpitaux, à "un sursaut citoyen pour ne pas accepter l’agonie du système de santé en France".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.71
couvert
le 03/12 à 21h00
Vent
1.73 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
88 %