Alerte Témoin

Marche pour le climat  : EELV Besançon fustige la récupération politique de la France Insoumise

Publié le 19/09/2019 - 16:30
Mis à jour le 19/09/2019 - 16:50

À deux jours de la marche pour le climat samedi 21 septembre à Besançon, le groupe local EELV Grand Besançon met en garde dans un communiqué le groupe Alternatiba Besançon d'une forme de récupération politique à la veille des élections municipales de 2020. "Une marche pour sauver le climat n’est pas une marche de promotion d'un parti politique pour les municipales" estime Europe Écologie Les Verts.

marche pour le climat mars 2019
marche pour le climat mars 2019 - illustration © Hélène Loget

« Lancée en 2018, la Marche pour le Climat est un mouvement citoyen visant à lutter contre le réchauffement climatique. Elle rassemble toutes les personnes qui souhaitent agir pour l’écologie, qui veulent favoriser la mobilisation citoyenne quelle que soit leur opinion politique, et pousser les décideurs politiques à agir rapidement pour stopper la dégradation du climat. Cette manifestation est organisée par le mouvement Alternatiba qui est une association unitaire et indépendante des partis.

EELV a toujours respecté cette indépendance. Tel n’est pas le cas de la France Insoumise, dont certains membres investis dans Alternatiba-Besançon semblent confondre l’association unitaire avec leur propre organisation. Cette confusion a été particulièrement nette lors de la précédente marche, le 25 mai, la veille des élections européennes.

À cause de ce choix, le risque est grand pour Alternatiba-Besançon d’être mis à la remorque d’un groupe politique pour les élections municipales, ce qui ne pourrait que compromettre gravement sa capacité à mobiliser l’opinion de manière unitaire. EELV-Grand Besançon déplore cette dérive qui ne pourra qu’affaiblir la Marche pour le Climat qui doit continuer à mobiliser le plus largement possible.

« La défense du climat doit rassembler toutes les bonnes volontés »

Nous venons de vivre trois canicules en deux ans. Dans notre région, les arbres sont en train de mourir sur les falaises, les rivières sont à sec, les nappes phréatiques très basses. En Amazonie, en Indonésie, à Madagascar les forêts tropicales, poumon de la planète, brûlent, ce qui augmente encore les émissions de gaz à effet de serre.

Les chercheurs du monde entier multiplient les alertes sur le climat et assistent, impuissants, à l’effondrement de la biodiversité, en particulier au niveau des populations d’insectes et d’oiseaux. La défense du climat et de la biodiversité sont des enjeux suffisamment importants pour que toutes les bonnes volontés sans exclusive, tous les courants politiques soucieux de l’intérêt général, puissent s’y rassembler.  Il s’agit d’alerter sur les graves dangers qui menacent l’avenir de la planète et le futur de l’humanité« .

Communiqué du  groupe local EELV Grand Besançon

1 Commentaire

a chaque fois pareil .....une Vague ?? vite je surfe dessus .....
Publié le 23 septembre 2019 à 19h23 par marius robert • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Nature

Que faire en cas de piqûre de guêpe ?

C'est la saison des guêpes  ! Cet été 2020, avec de très faibles précipitations, est propice à leur développement. De plus, la chaleur facilite la survie des insectes, première nourriture des guêpes. Alors quand il y a piqûre ? Que faire ?  Une piqûre de guêpe  doit être soignée. Pour les personnes allergiques, il faut réagir très vite, car une vulgaire piqûre peut être mortelle. Voici les conseils.

Canicule : interdiction de se baigner dans les lacs et les rivières

Rappel • Joël Mathurin, le préfet du Doubs et les sapeurs-pompiers appellent à la plus grande prudence suite aux récentes noyades survenues dans le département. Pour rappel, il est interdit de se baigner dans les lacs et rivières du Doubs "hors zones de baignades référencées et autorisées." Les pompiers invitent la population à respecter les consignes "pour éviter des drames".

Canicule : de fortes chaleurs jusqu’à mardi en Bourgogne-Franche-Comté

Météo France vient de placer 45 départements, dont la Nièvre et l'Yonne en vigilance orange en raison d'un "pic de chaleur très intense" qui va d'abord toucher vendredi les régions du Sud-Ouest aux Pays de la Loire. 34 autres départements, dont le Jura, le Doubs, la Haute-Saône, la Côte d'Or, la Saône-et-Loire et le Territoire-de-Belfort sont en vigilance jaune. En Bourgogne Franche-Comté, la vague de chaleur doit se poursuivre au moins jusqu'à mardi.

L’agriculture intensive augmente les risques de pandémie (étude)

L'exploitation des terres pour l'agriculture intensive, qui rapproche des humains les animaux sauvages dont l'habitat est dérangé, rend plus probable la survenue de pandémies telles que celle du Covid-19, selon une étude publiée mercredi. Selon cette étude publiée dans la revue Nature, les maladies dont sont porteurs les animaux sauvages ont plus de risque d'être transmises aux humains en raison de l'évolution de l'usage des terres.

Risques d’incendies dans le Jura : les consignes de la préfecture

Département le plus boisé de la région, le département du Jura est un de celui qui a le plus à craindre des feux de forêt alors que le retour d'une canicule est annoncé d'ici la fin de la semaine. La préfecture du Jura appelle à la vigilance et insiste sur les consignes à respecter pour éviter les feux de forêt.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.89
    ciel dégagé
    le 08/08 à 3h00
    Vent
    1.09 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage