Marchés de Noël : un bilan plutôt positif pour les commerçants

Publié le 24/12/2013 - 11:05
Mis à jour le 24/12/2013 - 18:07

Le marché de Noël de la place de la Révolution a ouvert du 22 novembre au 24 décembre et celui des métiers d’art, place Pasteur,du 29 novembre au 24 décembre à Besançon. Les commerçants sont, de manière générale, contents de leur bilan. En particulier ceux dont l’emplacement était le plus stratégique…

Pour les commerçants des cabanes de la place de la Révolution situées intra-marché, le bilan est très positif pour la plupart exceptée Christine, une vendeuse de bijoux qui dit avoir réalisé un chiffre d'affaire "tout pourri" à cause de son emplacement : "les gens ne me voient pas ! Pourtant, lorsqu'ils s'arrêtent, mes produits plaisent... L'année prochaine je veux un autre emplacement."

En revanche, pour Julien, vendeur de macarons, cette édition a été "super" : "on a tout vendu, on pense revenir en 2014". C'est aussi le cas de Murielle, qui tenait une cabane de bijoux et de décorations qui avoue être "très contente avec un bilan très positif". Comme à leur habitude, les cabanes de vin chaud et de nourriture ont battu leur plein !

"Il manquait de l'animation"

Du côté des commerçants situés du côté de la pharmacie et du poissonnier de la place de la Révolution, le bilan est tout autre. Patrick, le vendeur de tshirts d'équipes de football qualifie cette année de "cata-stro-phique" : "Ca fait 12 ans que je fais ce marché de Noël et je n'avais jamais vu ça. J'ai fait - 70% de chiffre d'affaire ! Je ne pense pas revenir l'année prochaine" indique-t-il. Pour expliquer cette baisse, ce passionné de foot raconte que les clients achètent des cadeaux moins chers : "Avant, les gens achetaient pour 50 euros, maintenant, il font des cadeaux à 10 euros". Il ajoute qu"il manquait de l'animation pour attirer les gens. La semaine, il n'y avait personne !"

Juste à côté de Patrick, il y a Sophie, une vendeuse de produits normands et de vin chaud. Sa première fois au marché de Noël de Besançon semble ne pas avoir été une réussite. Pour elle, le bilan est "très mauvais" : "Il n'y avait pas d'animation, il faudrait remettre la Grande roue, attirer les gens avec quelque chose".

Place Pasteur, bilan positif !

Les commerçants des cabanes de la Place Pasteur ont été moins bavards que ceux de la Place de la Révolution. Le vendeur de vin chaud et une des créatrices de bijoux n'ont pas souhaité s'exprimer sur la question.

Malgré "un manque évident d'animation et d'attraction" et des "difficultés à démarrer" selon la plupart des commerçants, le bilan est positif. Corinne, potier, indique que "ce n'est pas si mal que ça". Du coté de Laurent et Philippe, artisans et créateurs de jouets, "on aimerait que les gens viennent place Pasteur pas uniquement parce qu'il y a trop de monde place de la Révolution. On voudrait qu'il y ait plus d'animations pour faire venir les gens vers nous". Bien sûr, le stand alimentaire de la place, le Chalet Gourmand a "bien marché".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.71
couvert
le 02/03 à 12h00
Vent
3.02 m/s
Pression
1001 hPa
Humidité
55 %