Meurtre de Rioz : le suspect de 44 ans mis en examen et incarcéré pour meurtre aggravé

Publié le 06/08/2023 - 09:13
Mis à jour le 06/08/2023 - 09:15

L’homme de 44 ans suspecté d’avoir poignardé mortellement un jeune homme de 22 ans dans la soirée du mercredi 2 août à Rioz a été mis en examen pour meurtre aggravé et incarcéré à la maison d’arrêt de Besançon.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

L’homme avait été arrêté par les gendarmes le soir du drame, il a été mis, selon le parquet de Besançon désormais chargé de l’affaire, mis en examen pour "meurtre aggravé" le vendredi 5 août à l'issue de sa garde à vue.

Le juge d'instruction a demandé son placement en détention provisoire tandis que l’avocat du suspect a lui, demandé un délai. Le rendez-vous avec le juge des libertés et de la détention aura donc lieu le jeudi 9 août. Il devra d’ici là patienter à la maison d'arrêt de Besançon où il a été incarcéré.

Porteur d'un bracelet électronique au moment des faits

Des analyses ont montré que le quadragénaire était positif aux stupéfiants le soir du drame. Il est également déjà connu des services de police pour avoir été condamné par la justice pour des faits de violences conjugales et des délits routiers. L’homme portait d’ailleurs un bracelet électronique au moment des faits.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.08
légère pluie
le 15/04 à 12h00
Vent
6.18 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
72 %