Micronora 2014 : "Un signe encourageant pour l’économie"

Publié le 30/09/2014 - 11:27
Mis à jour le 30/09/2014 - 16:35

Avec près de 15.300 visiteurs, le salon Micronora a augmenté sa fréquentation avec notamment la présence accrue de visiteurs américains, canadiens, russes et japonais. Michèle Blondeau, directeur général du salon, revient sur  l’édition 2014. Pour elle, le secteur de la précision est un des ceux « qui résiste le mieux aux crises successives« 

maCommune.info : combien de visiteurs ont arpenté Micronora cette année. Quelle est l’évolution de la fréquentation ?

Michèle Blondeau , directeur général de Micronora :  Avec 15 277 visiteurs, dont 13% de donneurs d’ordres étrangers, la fréquentation de Micronora 2014 est en augmentation par rapport à 2012.

Quels sont les premiers retours des exposants ?

616 exposants directs étaient présents (+4% par rapport à 2012), auxquels il faut ajouter 280 firmes ou marques représentées Les retours des exposants sont globalement très positifs. Un signe encourageant pour l’économie : le nombre de machines-outils vendues sur le salon a été important, ce qui prouve que les entreprises réinvestissent.

Un exemple parmi d’autres, GF Machining Solutions (CH) nous a déclaré  "Notre fréquentation totale a augmenté de 49%. Nous avons finalisé la commande de 3 machines. On peut donc dire que ce fût un succès !"

Au-delà de la présence des visiteurs européens, les exposants ont relevé également la présence de visiteurs américains, canadiens, russes et japonais.

Justement, le salon  "s’internationalise” à chaque nouvelle édition. Comment l’expliquez-vous ?

Les microtechniques occupent une place de plus en plus importante dans l’industrie mondiale et représentent l’un des secteurs les plus dynamiques. Il est donc normal que ce salon consacré aux microtechniques, s’internationalise de plus en plus. 

Quels ont été les temps forts de cette édition ?

Le zoom consacré à la micromécatronique avec en point d’orgue la présence, pour la première fois sur un salon, de la société Carmat avec son cœur artificiel, et en première mondiale, la mini-usine du futur composée de cinq micromachines et deux  microrobots (tenant sur une table de moins de 3 mètres), présentés par le consortium japonais, DTF.

De plus, un programme de conférences très riche et des rencontres B to B ont positionné une fois de plus Micronora, comme un lieu de formation et de business. Enfin, le concours des Microns d’Or a récompensé des innovations microtechniques. Micronora est un salon de technologies. Innover, innover et encore innover, tel est le mot d’ordre de tous les acteurs de cette industrie. C’est ce qu’ont pu découvrir les visiteurs de cette édition. 

Avec le recul sur ce salon, comment se porte le secteur et quels sont les enjeux pour l’avenir ?

Le secteur de la précision est un des secteurs qui résiste le mieux aux crises successives. Les micro et nano-techniques, sont indispensables pour concevoir et fabriquer des produits de plus en plus petits.

Pour répondre à des objectifs comme la réduction du poids des produits, le développement durable ou encore l’amélioration continue des performances, la quasi-totalité des domaines industriels - du médical à l’aéronautique en passant par le luxe, l’horlogerie, l’automobile, l’électronique ou les biens de consommation - font appel à ces technologies.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Base de loisirs d’Osselle : qui sont les deux chefs bisontins à la tête du nouveau restaurant ?

Suite à un appel d’offres lancé par Grand Besançon Métropole en février dernier pour trouver les gérants du snack et du restaurant de la base de loisirs d’Osselle, le projet de deux chefs bisontins, déjà bien connus, a été retenu. Celui d’Adrien Rognon, gérant de la Pizzeria Piano et de Sylvain Piguet, gérant de LÔ à Besançon.

En colère, les commerçants mènent une action rue de Vesoul à Besançon

C’en est trop pour les commerçants de rue de Vesoul à Besançon... Ils ont décidé de mener une action pour se faire entendre mardi 4 juin 2024 en couvrant symboliquement le panneau lumineux indiquant la fermeture de la route. Une communication qu’ils déplorent depuis l’effondrement de la rue survenu le 25 février dernier. Ils dénoncent également un manque de concertation "au détriment de la santé financière des entreprises". Le tout sans "qu’aucune aide" ne leur ait encore été accordée…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 19.27
couvert
le 17/06 à 15h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
85 %