Montbéliard: pour avoir plus de travail, il incendie les immeubles qu’il entretient

Publié le 16/03/2012 - 20:22
Mis à jour le 16/03/2012 - 20:22

Un employé chargé à temps partiel de l'entretien de logements sociaux d'un quartier de Montbéliard a reconnu être l'auteur de huit incendies dans ces immeubles, afin d'obtenir davantage de travail.

PUBLICITÉ

Le vice-procureur Lionel Pascal a requis vendredi son placement sous contrôle judiciaire, ainsi qu’une expertise psychiatrique. Le suspect est cité à comparaître le 7 juin prochain devant le tribunal de Montbéliard.

Cet homme de 39 ans, placé en garde-à-vue mercredi, a expliqué aux policiers qu’il « gagnait peu d’argent et que les incendies provoquaient des dégâts qui lui donnaient plus d’heures de travail, pour lesquelles il était davantage payé », a indiqué le vice-procureur.

Entre le 4 janvier et le 12 mars 2012, huit incendies ont eu lieu dans des communs et des caves d’immeubles situés dans deux rues du même quartier de Montbéliard.

Les enquêteurs sont remontés jusqu’à l’employé de maintenance en raison de la proximité des lieux de départs des incendies, dans des endroits nécessitant un passe ou un badge pour entrer.

Les incendies n’ont pas fait de victime, mais plusieurs occupants ont été conduits à l’hôpital de Montbéliard pour des examens. Les dégâts sont essentiellement matériels. L’homme était totalement inconnu de la justice.

Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Le petit garçon a été enlevé alors qu'il jouait dehors sous la surveillance de sa famille ce mercredi 15 mai 2019 dans le quartier Planoise à Besançon. Il a été retrouvé en bonne santé vers minuit au centre-ville de Besançon. L'adolescente de 15 ans, fugueuse et connue des services de police, est toujours en garde à vue ce jeudi matin.

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

Un médecin-anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, déjà mis en examen pour sept empoisonnements, a été placé en garde à vue ce mardi 14 mai 2019 matin dans les locaux de la police judiciaire de la ville pour être interrogé sur «une cinquantaine» d'autres cas, a-t-on appris de source proche du dossier.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.24
légère pluie
le 19/05 à 12h00
Vent
2.39 m/s
Pression
1005.05 hPa
Humidité
93 %

Sondage