Mort de Nahel : des violences urbaines dans plusieurs communes du Doubs, condamnées par le préfet

Publié le 29/06/2023 - 12:51
Mis à jour le 29/06/2023 - 12:52

Après la mort de Nahel, 17 ans, tué par un policier en raison d'un refus d'obtempérer le 27 juin 2023 à Nanterre, des événements de violence urbaine se sont déroulés dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 juin en France, mais aussi dans le Doubs, à Montbéliard, à Valentigney, à Audincourt et, dans une moindre mesure, à Besançon et à Pontarlier, annonce la préfecture.

Jean-François Colombet, préfet du Doubs © Hélène Loget
Jean-François Colombet, préfet du Doubs © Hélène Loget

La préfecture rapporte que "dans quelques cas, des mises à feu ont eu lieu et auraient pu se propager à des bâtiments d’habitation sans l’intervention rapide et efficace des sapeurs-pompiers du Doubs. Systématiquement, ces manifestations ont donné lieu à des tirs de mortier et à une forte hostilité à l’égard des forces de sécurité intérieure."

Jean-François Colombet, préfet du Doubs, condamne "avec la plus grande fermeté ces actes inqualifiables contre les institutions de la République et les biens communs". Et d'ajouter : "Tout sera mis en œuvre pour identifier, interpeler et présenter à la justice les auteurs de ces faits graves."

Le préfet affirme soutenir "avec la plus grande détermination les fonctionnaires de Police, les militaires de la Gendarmerie et les sapeurs-pompiers du Doubs qui sont exposés à ces violences injustifiables".

Il appelle au retour du calme "sans délai" et soutient "les maires dans ce moment particulier et engage l’ensemble des acteurs à conduire, sur le terrain, la médiation nécessaire à l’apaisement des esprits."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Pancartes anti-migrant : Anne Vignot condamne “des actes criminels” commis durant le carnaval

Le dimanche 7 avril 2024, alors que la fête du carnaval de Besançon battait son plein, deux jeunes femmes se sont immiscées au milieu du cortège et ont brandi des pancartes anti-immigration. Un acte "immonde" pour la maire, Anne Vignot qui a dès ce lundi 8 avril déposé plainte pour incitation à la haine et condamné une fois de plus ce genre d’action lors d’une conférence de presse ce lundi après-midi dans les bureaux de la Ville. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.98
partiellement nuageux
le 12/04 à 15h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
45 %