Moscovici: la France est un "pays qui a besoin de réformes manifestes et majeures"

Publié le 22/12/2014 - 10:03
Mis à jour le 22/12/2014 - 10:03

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a affirmé dimanche 21 décembre 2014 que la France est un pays "qui a des forces énormes mais (...) qui a besoin de réformes manifestes et majeures".

dsc_3854.jpg
Pierre Moscovici ©roman
PUBLICITÉ

« Il faut un agenda de réformes qui soit continu et très ambitieux » car « la France est un pays qui a décroché en compétitivité », a déclaré M. Moscovici au cours de l’émission BFM Politique-RMC-Le Point.
Il a précisé que cette situation durait depuis « longtemps » et qu’il ne s’adressait pas à ce gouvernement, « ni même à celui d’avant« . Les deux questions qui se posent sont de savoir si « les efforts budgétaires sont suffisants pour réduire le déficit » et si « les réformes structurelles sont suffisantes« , a estimé l’ancien ministre français socialiste de l’Économie.
Des réformes, « il y en a sur la table« , a-t-il poursuivi, en évoquant le « paquet consistant » des 155 réformes présentées il y a une dizaine de jours par le Premier ministre, Manuel Valls.
« Je souhaite que le gouvernement réussisse« , a-t-il dit. Mais « aujourd’hui l’objectif budgétaire n’est pas rempli« , donc « je veux mener avec le gouvernement français un travail objectif« , a-t-il ajouté.

« Créer de la croissance »

Il a réaffirmé que la réforme présentée par le ministre de l’Économie Emmanuel Macron était « un pas substantiel » qui allait « dans la bonne direction ». Il s’agit ensuite d' »évaluer la capacité de ces réformes à créer de la croissance« , a-t-il complété en précisant qu’il « essaierait de voir chaque mois » le président François Hollande.
Concernant la zone euro dans son ensemble, il a estimé qu’elle n’était « pas dans un risque de déflation« . Certes « l’inflation est trop basse », mais « nous ne sommes pas non plus dans un moment où nous risquons une récession« , a-t-il jugé.
Selon lui, « l’Europe est en train de sortir de la crise« , mais « on ne peut pas se contenter ni en France, ni en Europe, d’avoir 1% de croissance« . « Les Européens doivent revenir en première division », a-t-il dit.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.42
nuageux
le 17/09 à 9h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
60 %

Sondage