Moscovici : "la main reste tendue" concernant le budget italien

Publié le 27/11/2018 - 10:27
Mis à jour le 27/11/2018 - 10:27

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a assuré ce mardi 27 novembre 2018 que la main de la Commission européenne restait "tendue" envers Rome, après que le gouvernement italien a semblé disposé à modifier son budget 2019 afin d'éviter un bras de fer avec Bruxelles.

pierre_moscovici-001.jpg
©roman
PUBLICITÉ

« La main reste tendue », a affirmé le commissaire lors d’une conférence de presse à Paris, incluant le budget italien parmi les « incertitudes » qui planent sur la croissance européenne, aux côtés des tensions commerciales et du Brexit.

« Des changements (dans le budget) sont possibles et sont nécessaires »

« La Commission est ouverte au dialogue parce que c’est dans un cadre commun que nous devons trouver une solution. Et ce cadre commun est la zone euro » dont « les règles ne sont ni rigides ni stupides. Elles sont flexibles », a-t-il affirmé.

« Des changements (dans le budget) sont possibles et sont nécessaires », a insisté M. Moscovici, dans une allusion implicite aux déclarations la veille du vice-Premier ministre italien Luigi Di Maio se disant ouvert à un déficit moins élevé dans son projet de budget.

Des prévisions italiennes « irréalistes »

La Commission européenne a rejeté le 23 octobre le projet de budget italien pour 2019, qui prévoit officiellement un déficit à 2,4% du PIB. Bruxelles juge irréalistes les prévisions italiennes, estimant que le déficit atteindra 2,9%, bien loin des engagements du précédent gouvernement de centre gauche (0,8%).

La coalition populiste avait, depuis, maintenu une ligne inflexible, semblant prête à assumer le risque d’une « procédure de déficit excessif » et donc de sanctions financières.

Le ton a toutefois changé après un dîner de travail samedi soir à Bruxelles entre le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, et des membres du gouvernement italien.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.42
légère pluie
le 18/07 à 18h00
Vent
2.02 m/s
Pression
1014.34 hPa
Humidité
84 %

Sondage