Moscovici (PS) dénie "toute forme de crédibilité" à Fillon, un "sectaire"

Publié le 05/05/2014 - 14:52
Mis à jour le 05/05/2014 - 14:52

L'ancien ministre (PS) Pierre Moscovici s'en est vivement pris lundi à François Fillon, un "sectaire" qui n'est "pas compétent" et à qui il dénie "toute forme de crédibilité" car il est "le responsable de la dégradation des finances publiques".

Pierre Moscovici ©roman ©
Pierre Moscovici ©roman ©

M. Fillon, Premier ministre de Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012, a expliqué avoir voté contre le plan d'économies du gouvernement actuel car il estime que les hypothèses de croissance sur lesquelles il est fondé n'ont "aucune chance de se réaliser" pour 2015 (1,7%) et sont "totalement fantaisistes" pour 2016 (2,25%).

"Je dénie toute forme de crédibilité à la parole de François Fillon. Il est un homme qui aime à se poser en bon gestionnaire, il a été le Premier ministre d'un Etat qu'il déclarait lui-même en faillite. Il est le responsable, avec Nicolas Sarkozy, de la dégradation de nos finances publiques, de l'aggravation considérable de notre endettement", a réagi M. Moscovici sur LCI et Radio Classique.

"C'est un homme qui toujours, benoîtement, la main sur le coeur, paraît un homme ouvert, en fait c'est un sectaire. Et j'ajoute: un sectaire qui n'est pas compétent sur le plan économique. Car est-ce que lui va dénier ce que dit la Commission européenne? Est-ce qu'il va dénier ce que dit le Fonds monétaire international? Arrêtons de faire peur aux Français", a poursuivi M. Moscovici, ministre de l'Economie et des Finances du gouvernement de Jean-Marc Ayrault. "Pour le coup, parmi les dirigeants de l'opposition, avec Jean-François Copé, je les mets dos à dos, je les trouve tous les deux absolument inintéressants", a conclu M. Moscovici.

Pour l'ancien patron de Bercy, "ce quinquennat se déroule sous le sceau d'une crise qui se termine mais qui marque encore l'économie française, par le fait que le chômage est élevé, que la réduction des déficits, qui est
indispensable, demande des efforts. C'est un quinquennat qui est voué d'abord au redressement et le redressement du pays est lié à une situation que nous avions trouvée, que nous n'avions peut-être pas assez expliquée".

"La France que nous avons trouvée en mai 2012 était une France affaiblie par dix années de droite avec les déficits qui étaient les plus élevés en Europe parmi les grands pays de l'Union européenne. (...) Ce sont les travaux d'Hercule que François Hollande et le gouvernement d'alors avaient à entreprendre et que le gouvernement d'aujourd'hui poursuit", a ajouté M. Moscovici.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Besançon : deux boutiques proposent les menus des restaurateurs

En partenariat avec plusieurs organismes, le grossiste Métro a souhaité donner un coup de pouce aux restaurateurs du coin en ouvrant deux boutiques éphémères regroupant les menus des chefs du Grand Besançon. Fort de son succès, l'opération est renouvelée ce vendredi 26 et samedi 27 février 2021 pour la boutique au 58 rue des Granges Besançon (anciennement le K2).et samedi pour la seconde enseigne au sein des Galeries des Passages Pasteurs...

Jacob Delafon : la Région « à disposition » pour accompagner tout projet de reprise

Mardi, le groupe français Kramer a retiré mardi l'unique offre de reprise de l'usine Jacob Delafon dans le Jura. Alors que le gouvernement s'efforce de "renouer les liens du dialogue" entre le groupe américain Kohler et français Kramer, la présidente de Région espère encore trouver une issue favorable.

Grand Besançon Métropole : pas de hausse de la fiscalité en vue pour 2021

À l'instar de la Ville de Besançon, le Grand Besançon Métropole oriente son budget de telle sorte qu'aucune augmentation d'impôts n'est prévue en 2021 malgré l'impact de la crise sanitaire. Les orientations budgétaires seront discutées ce jeudi 25 février lors du conseil communautaire du GBM. Le vote définitif se tiendra le 8 avril prochain.

Intérim à Besançon… un an après le début de la crise sanitaire

En ce moment, quels sont les secteur d'activité les plus porteurs d'emplois à Besançon ? • Un an après le début de crise de la Covid-19, nous avons rencontré David Sauvan, co-gérant de l'agence intérim Temporis à Besançon pour connaître les secteurs d'activité les plus impactés par la crise, mais aussi les secteurs les plus porteurs d'emplois. Rencontre.

Ebéniste malvoyant, Sami Dubosc veut rendre sa manufacture plus "éco-responsable" à Besançon

Sami Dubosc, à la tête de la Manufacture Dubosc & Fils à Deluz, est ébéniste et atteint d'une rétinite pigmentaire ce qui le rend malvoyant. Malgré ce handicap, l'entrepreneur pratique son métier-passion avec du matériel et un espace adapté. Il a besoin d'un petit coup pour agrandir son entreprise et la rendre plus éco-responsable, nous explique-t-il le 22 février 2021.

Crédit Agricole Franche-Comté : participez à l’assemblée générale de votre caisse locale chez vous et en direct !

PUBLI-INFO • Chaque année, le Crédit Agricole invite ses sociétaires à participer à l'assemblée générale de leur caisse locale. Cette année, du 3 au 19 mars 2021, ce rendez-vous se déroulera dans un nouveau format en ligne pour respecter les mesures sanitaires. Pour autant, les participants pourront poser leurs questions et faire entendre leur voix en votant en ligne. Découvrez le calendrier des assemblées générales locales du Crédit Agricole Franche-Comté.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.13
partiellement nuageux
le 26/02 à 12h00
Vent
0.82 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
47 %

Sondage