Nièvre : une lycéenne se tue en sautant du toit de son école

Publié le 02/12/2020 - 20:41
Mis à jour le 02/12/2020 - 21:12

Une jeune fille de 16 ans, élève au lycée Romain-Rolland à Clamecy (Nièvre), s’est suicidée mercredi en sautant du toit d’un bâtiment de l’établissement, a-t-on appris auprès du vice-procureur de Nevers, Paul-Edouard Lallois.

Peu avant midi, cette élève de 1ère, interne dans son lycée, est parvenue à atteindre le toit d'un bâtiment accueillant le réfectoire et haut de "plus d'une dizaine de mètres", avant de sauter, a précisé à l'AFP M. Lallois, confirmant une information du site internet du Berry républicain.

Elle a succombé à sa chute sur place.

En fin de matinée, la jeune fille s'était rendue auprès de l'infirmière du lycée pour exprimer son mal-être mais sans manifester son intention de mettre fin à ses jours. "C'est un mal-être ancien, qui date de la période du collège qu'elle a mal vécue mais aucune difficulté n'a été signalée au sein du lycée", a déclaré le vice-procureur.

L'adolescente avait également laissé une lettre dans la matinée à une camarade de classe où elle s'ouvrait de ses difficultés mais là encore sans évoquer de geste suicidaire.

Une cellule psychologique a été mise en place au sein de l'établissement. Aucun élève n'a assisté à la chute mortelle de la jeune fille. Seul le conjoint de l'infirmière scolaire, présent dans son logement de fonction face au réfectoire, a vu la victime sur le toit et s'est précipité pour tenter, en vain, de porter secours à la lycéenne en détresse.

  • Une enquête, confiée à la gendarmerie de Cosne-sur-Loire, pour "recherche des causes de la mort" a été ouverte afin notamment d'explorer l'environnement scolaire et familial de l'adolescente.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.6
légères chutes de neige
le 18/04 à 6h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
91 %