Alerte Témoin

Nombre de cas, circulation du virus, quatorzaine : les inquiétudes de l'ARS en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 14/08/2020 - 16:54
Mis à jour le 14/08/2020 - 17:04

Coronavirus •

Dans le contexte de dégradation en France des indicateurs liés à l'épidémie de Coronavirus, quelle est la situation en Bourgogne Franche-Comté ? En une semaine, le nombre de tests positifs y a augmenté de 37 %. L'agence régionale de santé enjoint les habitants à une vigilance accrue quant aux rassemblements familiaux et entre amis. Sur huit clusters actifs dans la région, six concernent ce type d'évènement...

Coronavirus test laboratoire
© CCO
  • 227 nouveaux cas cette semaine en Bourgogne Franche-Comté  (contre 166 lors du dernier bilan)
  • Augmentation de 44  % du taux de positivité
  • Doublement du taux de positivité chez les 15 -45 ans et chez les plus de 65 ans
  • Taux d’incidence : 8,9 cas pour 100.000 habitant (seuil de vigilance à 10)
  • 600 personnes appelées à respecter une quatorzaine

Si la Bourgogne Franche-Comté reste au premier niveau d'alerte sanitaire, avec une stabilité hospitalière (29 patients hospitalisés pour formes graves dont deux en réanimation), d'autres  indicateurs se sont assez rapidement dégradés dans la région.

"Tous les éléments d'inquiétude du mois de février sont en train de se reconstituer, d'où nos appels à la vigilance et au respect des mesures en place..." Christophe Marot, secrétaire général de la Préfecture de Côte-d'Or.

Sur près de 18.000 résultats de tests enregistrés sur les sept derniers jours, 227 se sont avérés positifs contre 166 la semaine dernière, à nombre équivalent de tests. 

Le taux de positivité des tests passe de 0,9% à 1,3 %. "Sur les trois à quatre derniers jours, on observe des tests positifs dans tous les départements, ce qui n'était pas le cas il y a une dizaine de jours" précise Olivier Obrecht, directeur général adjoint de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté. "Le nombre de positivités augmente partout, les chiffres ne sont pas uniquement portés par les zones urbaines... "

Sur le taux d'incidence (nombre de tests PCR positifs pour 100.000 habitants), la Bourgogne Franche-Comté frôle le seuil de vigilance fixé à 10. Dans la région, ce taux est passé de 5,9 cas pour 100.000 habitants à 8,9 sur la semaine écoulée (5 dans la Nièvre à 12 en Haute-Saône).

Circulation du virus plus active chez les jeunes...

Autre signe d'inquiétude, la circulation du virus plus active chez les 15-45 ans et le doublement du taux de positivité chez les 65-75 ans. "C'est une source d'inquiétude, car les plus jeunes, parfois asymptomatiques, sont enclins à moins respecter les gestes barrière et contribuent, sans le savoir, à la circulation du virus et propagent le Covid-19 "

En France, l'augmentation des cas, entre le 3 et le 9 août, "est plus importante chez les 15-44 ans (+46%)"

Huit clusters en Bourgogne Franche-Comté 14 août 2020

  • Trois dans le Jura,
  • Trois dans le Doubs,
  • Un en Haute-Saône
  • Un en Côte d'Or

En France, la moitié des clusters ont pour origine le milieu professionnel et un quart sont issus de rassemblements familiaux ou amicaux. "Sans signal d'inquiétude particulier, six des huit clusters sont d'origine familiale. C'est une particularité régionale durant cette période estivale qui se prête à des mobilités importantes et à des rassemblements au cours desquels les gestes barrière sont souvent oubliés, voire négligés" estime Olivier Obrecht. "Je rappelle que le masque doit s'utiliser en complément des autres gestes barrières, se laver les mains, éviter les embrassades, respecter la distance..."

Appel au respect de la quatorzaine

Au 14 août, environ 600 personnes sont concernées par des mesures de quatorzaine. "Nous sommes entre 15.000 et 20.000 tests par semaine. le repérage des cas contact en lien avec l'Assurance maladie se passe bien" indique Olivier Obrecht qui montre toutefois des signes d'inquiétude quant au respect des mesures d'isolement. "Il y a un relâchement, entre 30 et 40 % des appels que nous passons quotidiennement auprès de la population ne sont pas décrochés. Les gens ne répondent plus. Ce n'est pas un chiffre encourageant..."

Et le nombre de personnes invitées à respecter la quatorzaine devrait augmenter en lien avec le nombre de nouveaux cas.. "En passant d'une quarantaine de nouveaux cas contacts quotidiens il y a une dizaine de jours, nous passons à plus de 150 cas aujourd'hui... "

Politique de tests durant les vendanges

Alors que les préfectures travaillent aux mesures à appliquer pour éviter un rebond à la rentrée en fonction de quatre scénarii, les autorités sanitaires rappellent l'importance du dépistage auprès des 106 laboratoires habilités sur le territoire régional.

Avec l'annonce des vendanges précoces dès la semaine prochain, l'attention devrait être portée chez les viticulteurs avec une politique active de test pour les saisonniers dans les vignobles, notamment en Bourgogne.

En France La Direction générale de la Santé (DGS) note la poursuite de la dégradation des indicateurs de suivi de l'épidémie de Covid-19 qui "augmente régulièrement" avec 2.669 nouveaux cas ont été détectés sur 24h entre mercredi et jeudi.

La DGS souligne encore un "nombre de personnes hospitalisées en augmentation depuis trois semaines notamment chez les moins de 40 ans" en France métropolitaine dans sa note hebdomadaire.

"Les indicateurs sont mauvais, les signaux sont préoccupants et la situation se dégrade. Mais il n'y a pas de fatalité. Le sort de l'épidémie (de Covid-19) est entre nos mains", assurait vendredi matin sur France Inter, Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. "À la rentrée le virus sera toujours là et nous devrons vivre avec, mais en appliquant le pacte prévention et les mesures barrières c'est le meilleur moyen de vivre bien avec le virus."

Info +

  • Au total, 30.388 personnes sont décédées en France (soit 17 de plus en 24h) dont 19.883 au sein des établissements hospitaliers et 10.505 en établissements sociaux et médico-sociaux (dernier chiffre datant de mardi).
  • La DGS rapporte par ailleurs 201 admissions à l'hôpital en 24h, soit une hausse car il n'y en avait que 143 mentionnées en plus mercredi. En revanche, du côté de la réanimation, 374 malades sont comptabilisés (soit 5 de moins que mercredi).
  • Île-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, Hauts-de-France, Grand Est regroupent 69% des malades en réanimation.

Les chiffres en Bourgogne Franche-Comté

Évolution du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Sources : data.gouv.fr


CODIV-19 dans le Doubs

Sources : data.gouv.fr


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Pas de confinement préventif avant Noël

Le ministre de la Santé Olivier Véran a écarté un reconfinement national "préventif" avant Noël et indiqué que la mise en place d'éventuelles restrictions de déplacement pendant les vacances de Toussaint dépendait de "ce que nous ferons lors des prochaines semaines".

Concertation des élus et prévention covid-19: « Il en va aussi de la survie de la vie associative » (Patrick Genre)

Comme annoncé, le Préfet du Doubs et l’Agence Régionale de Santé ont échangé ce 23 septembre 2020, en visioconférence, avec le président de l’Association des maires du Doubs, les Maires des chefs-lieux de canton, les maires des communes de plus de 5 000 habitants et les Présidents d’intercommunalités.

Santé

Les jeunes pointés du doigt dans l’épidémie de Covid : le message du préfet du Doubs

En septembre, mois de rentrée universitaire et du retour des soirées étudiantes, les jeunes ont été pointés du doigt et jugés comme co-responsables de l'augmentation de cas positifs à la Covid-19 à Besançon comme dans de nombreuses villes de France. Le préfet du Doubs Joël Mathurin a un message pour eux…

Rassemblements amicaux et familiaux : les conseils du préfet du Doubs

COVID-19 • Depuis lundi 28 septembre 2020, les rassemblements privés de plus de 30 personnes sont interdits, ce qui n'empêche pas les petits repas en famille et les apéros entre amis qui peuvent eux aussi être des sources de propagation de la Covid-19. Entre "bulles sociales" et rencontres rares avec des personnes, le préfet du Doubs donne ses conseils. Il évoque également la présence des personnes fragiles en réunion familiale…

Doubs : rassemblements de plus de 30 personnes interdits à partir de ce lundi

Suite aux annonces du ministre de la Santé Olivier Véran jeudi 24 septembre, le préfet du Doubs Joël Mathurin publie un nouveau décret ce lundi 28 septembre 2020 interdisant notamment les rassemblements de plus de 30 personnes dans le cercle privé. Le port du masque devient obligatoire dans les centres-ville de six communes supplémentaires du département.

Besançon : un nouveau centre de dépistage « Covid-19 » en drive pour les patients prioritaires

La préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer depuis mercredi un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Le site est ouvert du lundi au vendredi de 8h à 18h et le samedi de 8h à 16h.

 

Coronavirus : le nombre d’hospitalisations augmente « très nettement » Bourgogne Franche-Comté

Point sanitaire • En Bourgogne Franche-Comté le taux d'incidence avoisine les 60 cas pour 100.000 habitants. Seuls les départements du Jura et de la Haute-Saône restent en dessous du seuil d’alerte. En moyenne, dix nouvelles hospitalisations sont enregistrés par jour dans la région et 550 regroupements de cas restent en cours d’investigation, de traitement ou de suivi, dont 17 clusters.

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.3
peu nuageux
le 01/10 à 0h00
Vent
1.26 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
96 %

Sondage