Parkéon, "victime du grand Monopoly de la finance" selon le PCF de Besançon

Publié le 18/04/2016 - 15:45
Mis à jour le 19/04/2016 - 09:03

Parkéon, la société française basée à Besançon, spécialisée dans les horodateurs a été rachetée par le fond d’investissement Astorg Partners ce vendredi 15 avril 2016. Pour le PCF de Besançon, Parkéon est "victime du grand Monopoly de la finance".

dsc_4636.jpg
dsc_4636.jpg

Rachat

Astorg Partners, groupe privé européen, a racheté pour une somme encore inconnue, l'entreprise. Parkéon emploie aujourd’hui plus de 500 salariés sur le territoire national. Elle a réalisé un chiffre d’affaire de 225 millions d’euros en 2015.

"La belle fable qu’on nous raconte est que cette dernière opération serait avantageuse pour l’entreprise, car Astorg Partners, ne serait pas un financier prédateur comme les autres, en tant  que  « groupe  français », « partenaire fiable », avec une « culture de développement industriel », etc. Qu’on nous permette d’en douter !" explique le PCF de Besançon dans un communiqué.

"Parkéon (...) est donc bien la proie du système organisé de la finance"

"D’abord parce que cette vente se fait par LBO, une procédure que le candidat Hollande avait promis de réformer, et oublié de le faire. Le LBO, qui consiste à acheter sans débourser et à se « payer sur la bête », en faisant rembourser l’emprunt par l’entreprise, augmente forcément les prélèvements sur la richesse créée au détriment des salariés et des investissements productifs innovants", dénonce le PCF, "Ensuite, le fonds Astorg Partners participe à l’organisation de l’évasion fiscale mondiale par sa filiale luxembourgeoise SCG, et revendique un taux de rentabilité de 30% pour les investissements qu’il revend. Il ne donne donc pas plus dans la philanthropie que ses concurrents !"
Parkéon, "un fleuron industriel au potentiel de développement énorme, est donc bien la proie du système organisé de la finance" assure le PCF, "C’est à ce système prédateur qu’il convient de s’attaquer avec des réformes courageuses de contrôle du système bancaire, de suppression des paradis fiscaux, de limitation du pouvoir et des rémunérations des gros actionnaires, là où précisément le gouvernement a capitulé devant les lobbies."
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...

Un label pour payer les producteur "au juste prix" en Bourgogne Franche-Comté

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Covid-19 : et si la réouverture des discothèques permettait de limiter la propagation du virus ?

C'est une question qui peut surprendre et qui, en réalité, a toute sa légitimité à être posée en ces temps difficiles pour les libertés de chacune et de chacun, de crise économique, d'inquiétude, de santé publique… Nous nous sommes donc penchés sur cette question soulevée par la communauté des gérants de discothèques.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.56
couvert
le 20/10 à 15h00
Vent
2.71 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
65 %

Sondage